1er août 2014 / Mis à jour à 09:13 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux

Guinée - Politique
Guinée : le gouvernement enfin constitué
Les ministres, tous issus de la société civile, auront de nombreux défis à relever. Le premier ministre guinéen, Lansana Kouyaté, a annoncé mercredi la formation de son gouvernement. Aucun ministre de la précédente équipe ne figure sur la liste, qui ne compte que des acteurs de la société civile. Le gouvernement aura notamment la lourde tâche de remettre sur pied l’économie ravagée du pays et de restaurer l’unité nationale.

L’impatience se faisait grandissante chez les Guinéens, mais la nouvelle tant attendue est enfin tombée : le nouveau gouvernement est formé. Le premier ministre de consensus, Lansana Kouyaté, l’a annoncé mercredi à la radiotélévision nationale. Après un mois de consultations avec la société civile et les acteurs politiques, « j’ai formé une équipe gouvernementale que le président a accepté et qui va immédiatement s’atteler à résoudre les problèmes de notre pays », a déclaré le chef de gouvernement lors de sa première adresse à la nation depuis sa nomination le 26 février.

Parmi les élus, on ne compte aucun ministre de la précédente équipe. Les 19 ministres et trois secrétaires généraux sont tous issus de la société civile. Ils auront plusieurs défis de taille à relever pour mettre un terme aux tensions sociales, économiques et judiciaires qui ont provoqué le mouvement syndical illimité du 10 janvier. Un mouvement durement réprimé et lors duquel une centaine de personnes a été tuée.

L’opposition et les syndicats prudents

Conscient de l’ampleur de la tâche, Lansana Kouyaté a qualifié la situation de « catastrophique » et expliqué que le devoir de son équipe « est de regarder la réalité en face, la réalité du sous-emploi et du chômage qui ont atteint un niveau intolérable ». Cependant, se voulant rassurant, il a souligné que le gouvernement est « dédié au service de la nation, guidé par l’intégrité, l’efficacité, le bien-être et tous les principes démocratiques ».

Ce sera un minimum pour sortir le pays ouest-africain de la pauvreté, lui qui est pourtant riche de ses minerais. Les ministres prévoient notamment de s’atteler à fournir les services sociaux de base (eau, électricité…), de garantir le plein emploi des jeunes, de restaurer l’unité nationale et la paix ou encore promouvoir une justice indépendante et la bonne gouvernance. Les chefs de l’opposition restent prudents quant à la nomination du gouvernement, tout comme les leaders syndicaux, qui attendent de voir ce qui se passera concrètement sur le terrain.

- Liste du gouvernement de Lansana Kouyaté

1- Ministre de l’Economie, des finances et du Plan : M. Ousmane Doré (Haut fonctionnaire au FMI),

2- Ministre des Affaires Etrangères, Coopération, Intégration africaine, Guinéens de l’Etranger : Me Kabèlè Abdoul Camara (anciennement Avocat à la cour d’appel de Conakry),

3- Ministre de la Défense nationale : Général de division Arafan Camara, précedemment Chef d’état major général adjoint des armées.

4 – Ministère de l’Intérieur et Sécurité : Mr Mamadou M’Boh Keïta, précedemment chef de cabinet du ministère de la sécurité

5 – Ministre de la Justice et Droits de l’Homme : Mme Paulette Kourouma, précedemment Présidente de la 2è chambre économique de la cour d’appel de Conakry

6 - Ministre du Contrôle économique et financier, Ethique et transparence : M. Saidou Diallo, précedemment Directeur Général de la caisse nationale de sécurité sociale

7 – Ministre des Mines et Géologie : M. Ahmed Kanté, précedemment Directeur des agences de la BCRG,

8 – Ministre de l’Energie et hydraulique : M. Gomou Gnanga Koumata précedemment conseiller du gouverneur de la BCRG

9 – Ministre de l’Agriculture, Elevage, Environnement, Eaux et Forêts : Dr Mamadou Camara, précedemment Directeur Général Adjoint au Ministère de l’agriculture

10 – Ministre de la Pêche et Aquaculture : Mr Mohamed Youla, précedemment directeur national du budget

11 – Ministre du Commerce, Industrie, Tourisme et Artisanat : M. Mamadi Traoré, précedemment Ambassadeur de la Guinée au Mali

12 – Ministre des Travaux Publics, Urbanisme et Habitat : M. Thierno Oumar Bah, précedemment en service à shelter Afrique,

13 – Ministre des Transports : M. Boubacar Sow, précedemment secrétaire général dudit ministère,

14 – Ministre de la Communication et Nouvelles technologies de l’Information : Mr Justin Morel Junior précedemment en service à l’UNICEF

15 – Ministre de l’Education et Recherches scientifiques : Dr Ousmane Souaré, précedemment chargé de la récherche scientifique,

16 – Ministre de la Jeunesse, Culture et Sports : M. Baidi Aribot précedemment responsable des changes à la BCRG,

17 – Ministre de la Santé Publique : Mme Sangaré Maimouna Bah, précedemment Directrice Générale de l’hôpital Ignace Deen,

18 – Ministre des Affaires Sociales, Conditions féminines et enfance : Mme Hadja Tété Nabé (chef d’entreprise),

19 – Ministre de l’Emploi, de la Fonction Publique et Reforme de l’Administration : M. Amadou Diallo, précedemment en service à la direction nationale de l’entretien routier,

20 – Secrétaire général à la Présidence : M. Sam Mamadou Soumah (office National de la Formation Professionnelle et du Perfectionnement),

21 – Secrétaire général du gouvernement : Elh Oury Bailo Bah (confirmé)

22 – Secrétaire général des Affaires religieuses : M. Mamadou Chérif Nabaniou, précedemment Ambassadeur de la Guinée en Arabie Saoudite.


dossier
Le 10 janvier 2007, les syndicats guinéens ont lancé une grève générale illimitée. Manifestant contre le régime du président Lansana Conté, jugé corrompu et incapable de résoudre les problèmes du pays, ils ont réclamé la démission du Premier ministre puis celle du chef de l’Etat. A l’issue d’une crise qui a fait plusieurs dizaines de mort, Lansana Kouyaté, un Premier minstre de concilation a été nommé le 1er...


à la une




communiqués
Slow Food Met l’Accent sur le Rôle Central de l’Afrique dans le Système Alimentaire Global

Mali - Entretien de M. Laurent Fabius avec M. Abdoulaye Diop, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Coopération internationale (31 juillet 2014)

L‘insécurité alimentaire au Sud Soudan s’aggrave alors que les fonds s’épuisent / Les petits agriculteurs, pêcheurs et éleveurs ont besoin d’une aide vitale pour survivre

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME LE GÉNÉRAL DE DIVISION MARTIN CHOMU TUMENTA (CAMEROUN), COMMANDANT DE LA FORCE DE LA MINUSCA

L’Union Africaine lance un appel pressant à la fin immédiate des violences et au dialogue en Libye / L’UA exhorte la communauté internationale à apporter son plein soutien aux efforts que déploie la région à travers le Groupe ministériel de h



en bref




image du jour

dossiers

liens utiles