18 décembre 2014 / Mis à jour à 20:31 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Soudan - Election
Soudan : des élections dans la paix ?
Eections en décembre. Les parties en conflit au Soudan ont engagé des négociations directes cette semaine. En vue des prochaines élections présidentielles, le gouvernement de Khartoum reconnaît enfin les partis d’opposition.

Mardi dernier, Asmara fut le théâtre d’une rencontre historique entre le président soudanais Omar el Bashir et son vieux rival, Mohammed Osman el Merghani, président de l’Alliance démocratique nationale (NDA). C’est la première rencontre des deux hommes depuis que le général Bachir a pris le pouvoir à la suite d’un coup d’Etat en 1989.

Le président Bashir refusait de reconnaître jusqu’ici la coalition d’opposition qui regroupe des groupes armés à la fois du nord et du sud du Soudan. Après cet encouragement, l’Alliance pense que le chef de l’Etat doit autoriser un gouvernement national pour superviser les prochaines élections législatives et présidentielles du pays.

Vers un dégel des relations diplomatiques

Celles-ci auront lieu simultanément entre le 11 et le 20 décembre prochain. La liste des candidats sera publiée entre le 13 et le 16 novembre, et les résultats des votes seront communiqués le 24 décembre. Les Soudanais vivant et travaillant à l’étranger seraient autorisés à voter. Le gouvernement encourage les observateurs internationaux à venir suivre le processus électoral.

Rappelons que le président Bashir avait dissous le parlement en décembre 1999. Il avait déclaré l’état d’urgence afin d’affaiblir le porte-parole du parlement, Hassan al-Turabi. Ce dernier, après avoir été l’idéologue du régime islamiste du président, se trouve aujourd’hui à la tête du Congrès populaire. Il a accusé le gouvernement d’avoir arrêté arbitrairement des membres de son parti dimanche dernier.

Même si la rencontre entre Bashir et el Merghani est qualifiée " d’exploratoire " par l’agence de presse Pana, elle laisse présager un dégel des relations et arrive au moment où le Soudan tente de normaliser ses rapports avec ses voisins - Erithrée, Ethiopie, Egypte et Ouganda. Même si aucun accord de paix n’a été évoqué, d’autres rencontres de ce genre devraient suivre... et donner des résultats tangibles.


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles