29 août 2014 / Mis à jour à 13:14 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
RDC - Politique
Le nouveau gouvernement de la République Démocratique du Congo est constitué
Il est composé de 60 ministres. Après des semaines de discussions, le premier gouvernement de la 3ème République a été annoncé, lundi soir, par décret, à la télévision nationale, en République Démocratique du Congo. Il est composé de six ministres d’Etat et de 54 ministres et vices ministres qui devront prêter serment dans les prochains jours.

Après plus d’un mois de consultations, la composition du premier gouvernement de la 3ème République, en République Démocratique du Congo, a été annoncé par décret, lundi soir, à la télévision nationale. Le président de la République, Joseph Kabila Kabanga et le premier ministre, Antoine Gizenga, ont signé l’ordonnance n° 07/001 du 5 février portant nomination des membres du nouveau gouvernement. Il est issu des élections présidentielles et législatives de 2006, considérées comme les premières qui se sont déroulées de manière libre et démocratique depuis 41 ans. Son équipe comprend 6 ministres d’Etat, 34 ministres et 20 vice-ministres qui devront prêter serment prochainement.

L’équipe conduite par Antoine Gizenga, 81 ans, nommé le 30 décembre 2006, a pour mission de lancer d’urgentes réformes de l’Etat, notamment dans le secteur de la sécurité, et d’œuvrer à la reconstruction de ce pays sortant d’une longue et difficile transition, commencée en 2003. Ce gouvernement de large coalition, comptant neuf femmes, est dominé par la majorité présidentielle qui occupe, essentiellement, des postes liés à la sécurité et à la reconstruction. Cependant, les membres du Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD) ne font pas partie de ce gouvernement ainsi que les proches du président durant la transition.

Les grands postes du gouvernement

François Joseph Nzanga Mobutu, président de l’Union des démocrates mobutistes (Udemo) et le fils de l’ancien dictateur Mobutu Sese Seko, est le n° 2 du gouvernement. Il est nommé ministre de l’agriculture. Le général Denis Kalume Numbi, qui a combattu aux côtés de Joseph Kabila, il y a dix ans à Kisangani, conserve le ministère de l’Intérieur. Les Affaires étrangères reviennent à Antipas Mbusas Nyamwisi, ancien rebelle et président des forces du renouveau (FR, alliées à l’AMP). Le ministère des finances est allé à Athanase Matenda, ancien responsable du patronat congolais, qui fut délégué de la société civile pendant la transition. Le ministère du plan revient à Olivier Kamitatu, porte-parole de la coalition présidentielle et président de l’assemblée nationale pendant la transition.

La composition du gouvernement constitue un premier pas pour la RDC vers la stabilité politique. Toutefois, le plus gros du travail reste à faire dans ce pays marqué par des crises successives depuis son indépendance obtenue en 1960. Les bailleurs de fonds internationaux sont prêts à aider la RDC, à condition que d’importants efforts soient faits pour instaurer la bonne gouvernance et lutter contre la pauvreté. En effet, la RDC est au sixième rang mondial des pays les plus corrompus de la planète et 75% de sa population vit avec moins de un dollar par jour.

Ci-jointe la liste intégrale du gouvernement

Les ministres d’Etat sont :

1) Ministre d’Etat chargé de l’Agriculture : François Joseph Mobutu Nzanga Ngbangawe, 2) ministre d’Etat chargé de l’Intérieur, décentralisation et sécurité : M. Denis Kalume Numbi, 3) ministre d’Etat chargé des Affaires étrangères et de la coopération internationale : M. Antipas Mbusa Nyamwisi, 4) ministre d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et universitaire : M. Sylvain Ngabu Chumbu, 5) ministre d’Etat chargé des Infrastructures, travaux publics et reconstruction : M. Pierre Lumbi Okongo, 6) ministre d’Etat près le Président de la République : M. Nkulu Mitumba Kilombo.

Les ministres sont :

1) Ministre près le Premier ministre : M. Godefroid Mayobo Mpwene Ngantien, 2) ministre de la Défense nationale et des anciens combattants : M. Chikez Diemu, 3) ministre de la Justice : M. Georges Minsay Booka, 4) ministre du Plan : M. Olivier Kamitatu Etsu,

5) Ministre de l’Intégration régionale : M. Ignace Gata Mavinga, 6) ministre des Finances : M. Athanase Matenda Kyelu, 7) ministre du Budget : M. Adolphe Muzito, 8) ministre du Portefeuille : Mme Jeannine Mabunda Lioko, 9) ministre de l’Economie nationale : M. Sylvain Joël Bifwila Tchamwala, 10) ministre de l’Information, Presse et communication nationale : M. Toussaint Tshilombo Send,

11) Ministre de l’Industrie : M. Simon Mboso Kiamputu, 12) ministre du Commerce extérieur : M. Kasongo Ilunga, 13) ministre des Petites et moyennes entreprises : M. Jean François Ekofo Panzoko, 14) ministre des Transports et voies de communication : M. Remy Henri Kuseyo Gatanga, 15) ministre du Développement rural : M. Charles Mwando Nsimba,

16) Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel : M. Maker Mwangu Famba, 17) ministre de la Recherche scientifique : Sylvanus Mushi Bonane, 18) ministre de la Santé publique : M. Victor Makwenge Kaput, 19) ministre des Mines : M. Martin Kabwelulu Labilo, 20) ministre de l’Energie : M. Salomon Banamuhere Baliene,

21) Ministre des Hydrocarbures : M. Lambert Mende Omalanga, 22) ministre du Travail et de la prévoyance sociale : Mme Marie-Ange Lukiana Mufwankol, 23) ministre de la Fonction publique : M. Zéphyrin Mutu Diambu-di-Lusala Nieva, 24) ministre des Affaires sociales et de la solidarité nationale : M. Martin Bitijula Mahimba, 25) ministre de la Condition féminine : Mme Philomène Omatuku Atshakawo Akatshi,

26) Ministre de la Jeunesse et des sports : M. Pardonne Kaliba Mulanga, 27) ministre des Affaires foncières : Mme Liliane Pande Muaba, 28) ministre de l’Urbanisme et habitat : M. Laurent-Simon Ikenge Lisambola, 29) ministre des Postes, téléphones et télécommunications : M. Kyamusoke Bamusulanga Nta-Bote, 30) ministre de l’Environnement : M. Didace Pembe Bokiaga,

31) Ministre du Tourisme : M. Elias Kakule Mbahingana, 32) ministre de la Culture et des arts : M. Marcel Malenso Ndodila, 33) ministre des Droits humains : M. Eugène Lokwa Ilwaloma, 34) ministre des Affaires humanitaires : M. Jean-Claude Muyambo Kyassa.

Les vice-ministres sont :

1) Vice-ministre de l’Intérieur : M. Joseph-Davel Mpango Okundo, 2) vice-ministre de la Sécurité : M. Daruwezi Mokombe, 3) vice-ministre des Affaires étrangères : M. Alain Lubamba wa Lubamba, 4) vice-ministre des Congolais de l’étranger : Mme Colette Tshomba Ntundu, 5) vice-ministre de la Défense nationale : M. Nelson Paluku Syayipuma,

6) vice-ministre des Anciens combattants : Mme Yvonne Iyamulemye Kabano, 7) vice-ministre de la Justice : Mme Kalinda Mitumbala Odia, 8) vice-ministre du Plan : M. Ferdinand Essambo Lukye, 9) vice-ministre des Finances : M. Hangi Binini, 10) vice-ministre du Budget : M. Célestin Mbuyu Kabango,

11) vice-ministre des Transports : Mme Laure Marie Kawanda Kayena, 12) vice-ministre des Travaux publics : M. Gervais Ntirumenyerwa Kimonyo, 13) vice-ministre de l’Agriculture : M. Gentiny Ngobila Mbaka, 14) vice-ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel : M. Modeste Omba Sakatolo, 15) vice-ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire : Mme Marie-Madeleine Mienze Kiaku,

16) vice-ministre de la Santé publique : M. Ferdinand Ntua Osiamba, 17) vice-ministre des Mines : M. Victor Kasongo Shomary, 18) vice-ministre de l’Energie : M. Arthur Sedeya Ngamo Zabusu, 19) vice-ministre du Travail et de la prévoyance sociale : M. Télésphore Tsakala Munikengi, 20) vice-ministre de la Fonction publique : M. Vincent Okoyo Nembe.


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles