23 octobre 2014 / Mis à jour à 22:38 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Togo - Politique
Formation du nouveau gouvernement au Togo
Yawovi Agboyibo compose son équipe. Le nouveau Premier ministre togolais, Yawovi Agboyibo, a formé mercredi, son gouvernement composé de 35 ministres dont quelques ténors de l’opposition.

Parmi les leaders de l’opposition qui ont fait leur entrée dans ce gouvernement d’union nationale, figurent Léopold Messan Gnininvi, chef de file de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) qui occupe le poste de ministre d’Etat, ministre des Mines et de l’Energie alors que son adjoint dans le parti, Martin Adimado Aduayom, hérite du portefeuille de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Le parti du Premier ministre Me Yawovi Agboyibo, en l’occurrence le Comité d’action pour le renouveau (CAR), obtient le poste de ministre de la Communication et de la Fonction civique, que dirige le premier vice-président du parti, Me Georges Gahoun Hegbor.

Quant à Arthème Séléagodji Ahumey-Zunu, secrétaire général adjoint de la Convergence patriotique panafricaine (CPP) de l’ancien Premier ministre Edem Kodjo, il occupe le poste de ministre de l’Administration territoriale en remplacement de Katary Foli-Bazi, un des jeunes barons du Rassemblement du peuple togolais (RPT, au pouvoir).

Le ministère des Droits de l’Homme et de la Démocratie est confié à Mme Célestine Akouavi Aïdam, présidente du Groupe Femme, Démocratie et Développement (GF2D, société civile).

Ce nouveau gouvernement d’union nationale a cependant été boycotté par l’Union des forces de changement (UFC, opposition) de Gilchrist Olympio.

Cependant, un membre de ce parti, en l’occurrence le premier vice-président, Amah Gnassingbé, est passé outre le mot d’ordre de l’UFC en intégrant le gouvernement avec le portefeuille de ministre d’Etat.

Le nouveau gouvernement d’union nationale comprend 35 membres dont le Premier ministre contre 29 dans le précédent dirigé par Edem Kodjo.

On remarque que 18 ministres de l’ancien gouvernement sont gardés dans la nouvelle équipe, cinq ont changé de poste et treize ont conservé leurs portefeuilles.

Par ailleurs, douze départs dont ceux de Suzanne Aho (Santé), Kokou Tozoun (Communication) et Agouta Ouyenga (Jeunesse et Sports) qui étaient ministres depuis le dernier gouvernement de Gnassingbé Eyadéma (décédé le 5 février 2005), ont été enregistrés.

Le nouveau gouvernement comprend quatre ministres d’Etat contre deux précédemment, et cinq femmes contre quatre dans l’ancienne équipe.

Nommé le 16 septembre dernier, Me Yawovi Agboyibo, président du CAR, a formé ce gouvernement d’union nationale qui accueille tous les partis politiques ayant pris part au dialogue politique.

L’UFC de Gilchrist Olympio, qui a affirmé que son parti ne prendra pas part au gouvernement, arguant que le poste de Premier ministre devrait être dévolu à sa formation politique, est le seul à boycotter la nouvelle équipe.

A lire aussi : l’analyse d’Afrik.com, Le Togo se réconcilie enfin.


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles