24 avril 2018 / Mis à jour à 08:08 - Paris.  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Colombie - Esclavage - Autre Afrik
Afro-réparations : Mémoires de l’esclavage et Justice Réparatrice pour les noirs, les afrocolombiens et les raizales

En Colombie, les noirs, les afrocolombiens et les raizales sont les sujets de réparations, non seulement dans le débat sur la Loi de Justice et de Paix (Ley Justicia y Paz), à cause des attaques paramilitaires et des guérillas sur leurs territoires collectifs, mais aussi parce que la traite négrière transatlantique, celle qui a encadré l’arrivée massive d’humains réduits à l’esclavage en Nouvelle-Grenade coloniale, est considéré comme un crime de lèse humanité. La Conférence de Durban (l’Afrique du Sud, 2001) a transformé en sujets de Réparation tous les membres de la diaspora africaine du monde.

Cette double parenté enflamme et complexifie le débat sur la Justice Réparatrice dans le pays.

Est-il possible de reconstituer une nation comme la Colombie qui a établi un nouveau pacte de coexistence éthique et politique grâce à l’assomption constitutionnelle de son caractère multiethnique et pluriculturel, sans que l’État n’adopte une approche de Justice Réparatrice dans les politiques publiques sociales liées aux sujets qui constituent une bonne partie du spectre multiculturel, et ne pense pas non plus au statut social symbolique, à la place qui doit leur être attribuée dans l’espace public quant à la reconnaissance historique des mémoires tragiques des groupes subalternisés.

Est-il possible d’atteindre cet idéal louable sans actions étatiques de Réparation des injustices multiples héritées du passé, des traumas sociaux qui ont eu des conséquences, comme dans le cas des noirs, afrocolombiens et des raizales, qui s’expriment autant dans les conditions défavorables des vies qu’ils mènent au quotidien au milieu du racisme social et structural, que dans les corps de millions de personnes dans une situation, un contexte de pauvreté et de pauvreté extrême liée à la souffrance sociale qui continue de leur être infligé ?

Traduit de l’Espagnol Par Guy Everard Mbarga

Auteurs : Multiples
Claudia Mosquera Rosero-Labbé (Éditrice)
Luiz Claudio Barcelos (Éditeur)

Éditorial : UNIBIBLOS - Universidad Nacional de Colombia
Facultad de Ciencias Humanas
Departamento de Trabajo Social
Centro de Estudios Sociales - CES
Grupo de Estudios Afrocolombianos - GEA, Sede Medellin
Facultad de Ciencias Humanas y Económicas, Sede Caribe
Instituto de Estudios Caribeños

Mois et année d’Édition : Janvier 2007

Format : Livre

Rústica, 16.5 x 23.7 cms 794 pages

ISBN : 9789588063508



à la une



afrik-foot