Zoom sur le repassage des seins au Cameroun


Lecture 3 min.
Un fer à repasser
Un fer à repasser

Le repassage des seins est une pratique qui consiste à masser ou à marteler les seins des jeunes filles avec des objets chauffés ou froids. Ceci est fait dans le but de supprimer ou inverser le développement de la poitrine ou d’entraver ou retarder le processus de croissance de la poitrine des jeunes filles lorsque celle-ci commence à croître. Zoom sur une pratique à hauts risques…

La pratique du repassage des seins est généralement effectuée lorsque la petite fille montre les premiers signes physiques d’entrer dans la puberté.
Le repassage des seins est un acte par ignorance sur les problèmes de santé
Le repassage des seins implique le processus par lequel certaines mères et tuteurs des enfants utilisent les bananes chauffées, pierres chaudes, des pilons ou des coquilles de noix de coco pour aplatir les seins de leurs filles. Ces actes peuvent être effectués en raison de l’ignorance sur les problèmes de la santé qui peuvent survenir dans ces actes et de l’illégalité qui s’y rattachent.

Pourquoi pratique-t-on le repassage des seins ?

Les raisons sont diverses. Les statistiques montrent que 26% des filles camerounaises à la puberté subissent des épreuves de repassage des seins. Ceci est dû au fait que beaucoup de mères croient que ça protège leurs filles contre les avances sexuelles des garçons et des hommes qui pensent que les petites filles sont mûres pour le sexe une fois que leurs seins commencent à se développer.

Selon certaines mères ou tuteurs, le repassage des seins permet de retarder la croissance des seins de leurs filles ainsi, tenir à l’écart des hommes qui pourraient approcher et imprégner leurs filles si leurs seins sont laissés à pousser plus tôt.

D’autres parents pratiquent le repassage des seins parce que leurs propres parents l’avaient fait pour eux et ainsi, les petits-enfants de leurs parents ont besoin de maintenir la tradition familiale.

Retarder les dangers liés à la sexualité?

Une autre catégorie de parents rencontrés désirent que leurs enfants aillent plus loin dans les études en évitant les grossesses non désirées. Et pour y parvenir, ils effectuent les épreuves de repassage des seins sur leurs jeunes filles.

Parfois, des jeunes filles effectuent les épreuves de repassage des seins sur elles-mêmes parce qu’elles admirent certaines personnalités publiques (des stars et des modèles dans la société) ayant peut-être des petits seins ou d’autres formes de corps.

Enfin certaines jeunes filles effectuent le repassage des seins sur elles-mêmes parce qu’elles ne veulent pas être contraintes à des mariages précoces.
En tant que tel, il est nécessaire d’élargir la sensibilisation sur les questions de repassage des seins.

Le repassage des seins est une pratique néfaste qui a été couverte par le silence depuis trop longtemps. Si la société a gardé cette mauvaise habitude cachée jusqu’à maintenant, c’est parce que, comme d’autres pratiques néfastes menées sur les femmes telles que les mutilations génitales féminines,elle était considérée comme bonne pour les filles, et que les victimes elles-mêmes pensaient qu’elle était profitable pour elles.

Or ces pratiques, quoi qu’on dise, conduisent à la fois à des brûlures, des déformations et des problèmes psychologiques. La formation des seins est une phénomène naturel lors de la croissance, et il est préjudiciable de s’y opposer.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter