Zimbabwe : Mugabe propose à l’ONU un accord pour l’Afrique

Le Président du Zimbabwe, Robert Mugabe en visite en Afrique du Sud, a estimé ce mercredi l’Afrique doit disposer d’un accord juste aux Nations Unies en termes de pouvoir décisionnel.

Le président zimbabwéen Robert Mugabe, qui assure la présidence de l’Union africaine et de la Communauté de développement de l’Afrique Australe, a profité de sa visite en Afrique du Sud pour évoquer la place de l’Afrique au sein de l’organisation des Nations Unies. Selon lui, l’Afrique qui continue de proposer des changements au système de véto au Conseil de sécurité de l’ONU devrait avoir un accord juste au Nations Unies en termes de pouvoir décisionnel.

«Les occidentaux responsables de la crise dans le monde arabe»

Durant sa visite en Afrique du Sud, Robert Mugabe s’est entretenu avec son homologue Jacob Zuma sur les problèmes régionaux et internationaux d’intérêt commun, notamment de l’établissement d’un environnement de paix et de stabilité afin d’atteindre l’intégration régionale, l’industrialisation et le développement économique, ainsi que le bien-être de la région et du continent.

Les deux dirigeants ont également débattu des sujets mondiaux et multilatéraux d’intérêt commun. A ce propos, Robert Mugabe a accusé les occidentaux d’être responsables de la crise dans le monde arabe. Il a par ailleurs suggéré que le Conseil de sécurité des Nations unies soit réformé pour le 70ème anniversaire de l’Institution.

Ce jeudi, Robert Mugabe achève sa visite de deux jours en Afrique du Sud. Une visite inédite pour le Président du Zimbabwe dont l’objectif est de renforcer les liens historiques, culturels et fraternels des deux pays, selon le ministère sud-africain des Relations internationales et de la Coopération.