Zimbabwe : le partage du pouvoir au point mort

« Nous ne sommes pas encore proches d’un accord (…) Il n’y a pas d’accord pour le moment », a déclaré sous couvert de l’anonymat une source du parti de l’opposition, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC), lors de la deuxième journée de discussion à Harare, rapporte BBC Africa. Le parti au pouvoir représenté par le président Zimbabwéen, Robert Mugabe, « ne souhaite pas changer sa position depuis que nous nous sommes rencontrés il y a trois semaines », a-t-elle ajouté. Arrivé lundi, le dirigeant sud-africain, Thabo Mbeki, a tenté de débloquer les négociations sur un partage du pouvoir entre le leader du MDC, Morgan Tsvangirai, et Robert Mugabe.