Zambie : la parole de Dieu via Facebook

Facebook, nouvel eldorado de la Religion ? Deux pasteurs, Stéphen sawfali et Elija Miti, utilisent le réseau social pour diffuser la parole de Dieu. Un moyen de communication efficace qui leur permet de toucher un grand nombre de croyants.

Prêcher l’Evangile via Facebook. Une première en Zambie. Les pasteurs, Stéphen sawtali et Elija Miti, des adeptes du réseau social, estiment qu’il est un excellent moyen de s’adresser aux « âmes perdues », lors d’un entretien accordé au réseau de bloggeurs, Global Voice, publié lundi.

Le Père Stephen Safwali, qui est également sur Twitter, compte à ce jour 2310 amis sur Facebook. Il lui arrive même d’y convoquer des fidèles à des rencontres nocturnes : « Membres de l’église de la Bible d’Antioche, nous voilà repartis ! Croisade évangélique toute la nuit. Faisons-le. Pas par la puissance ni par la force, mais par l’Esprit de Dieu ! Retrouvons-y nous ! ».

Facebook pour promouvoir l’Eglise

Le religieux n’hésite pas à vanter les mérites de l’Eglise à travers ses messages : « L’église est pleine de promesses et pleine de l’accomplissement de ces promesses, écrit-il. Elle est pour l’éternité pleine d’espérance, d’assurance, de réponses, d’encouragements, de guérisons, de délivrances, de providence. Allez à l’église et faites l’expérience aujourd’hui de l’affection et de l’amour de Dieu ! »

Le Père Elijah Miti, qui n’a pas moins de 2235 amis sur Facebook, installé en Afrique du Sud, a constaté, quant à lui, que l’utilisation des nouvelles technologies a augmenté la fréquentation de son Eglise. « Je crois en la puissance de la parole de Dieu pour toucher le monde. Et je crois que les nouvelles technologies me permettent d’entrer en contact et d’aider beaucoup de personnes à travers le monde », a-t-il affirmé. Il vante ainsi leur efficacité puisque, selon lui, beaucoup de jeunes « ont accepté Jésus sur Facebook ». « J’ai beaucoup de personnes qui me sollicitent pour des prières et des conseils, renchérit-t-il. Et Dieu répond à ces prières. J’ai des témoignages de gens qui, suite à nos prières de nuit, ont retrouvé un emploi après plusieurs années de chômage ».

Le réseau social lui permet également de vendre ses livres. Cet amoureux des médias sociaux utilise aussi MySpace, LinkedIn et les blogs. Il encourage les autres Eglises à « créer des groupes de membres pour que ceux-ci puissent envoyer des demandes de prières et témoigner de ce que Dieu accomplit dans leurs vies ».