Zambie : guerre ouverte au sein du parti de l’ex-Président Sata

A l’approche de l’élection présidentielle, la succession à la tête du parti du défunt Président Michael Sata, décédé fin octobre, atteint son paroxysme. Les membres du Front patriotique se déchirent afin de représenter le parti lors de la Présidentielle.

Une division fait rage au sein du Front patriotique, le parti de l’ex-Président décédé. A plus d’un mois de l’élection présidentielle, prévue le 20 janvier 2015, deux groupes au sein du parti se livrent une guerre afin d’avoir chacun son propre représentant lors de cette élection. Cette division fragilise le parti et crée une cacophonie à quelques semaines du scrutin.

Division profonde au Front patriotique

Le Front patriotique se retrouve aujourd’hui avec deux candidats à la Présidentielle. En effet, dimanche, lors du congrès du Front patriotique, Edgar Lungu a été élu candidat du parti pour les prochaines élections, rapporte RFI. Une élection qui ne satisfait que ses partisans, car le lendemain, les membres du parti s’opposant à cette élection ont organisé leur propre sommet et élu leur candidat. Ce dernier, Miles Sampa, est un économiste de 44 ans. Une candidature soutenue par Guy Scott, Président du pays par intérim.

Une division qui n’arrange personne au sein du parti, d’autant plus Edgar Lungu et Guy Scott s’opposent au niveau judiciaire pour le contrôle du parti. La guerre ouverte au sein du parti pourrait bien profiter à Rupiah Banda, ex-Président du pays, battu à la Présidentielle de 2011, qui a annoncé, le 17 novembre, sa candidature.