Youssouf Fofana extradé et incarcéré à la prison de Rouen

Le chef présumé du « Gang des barbares », extradé samedi de Côte d’Ivoire vers la France, a été incarcéré à la maison d’arrêt de Rouen après avoir été entendu pendant près de 3 heures à Paris par deux juges d’instruction. Inculpé pour l’enlèvement et le meurtre d’Ilan Halimi, il est accusé « [d’]association de malfaiteurs, enlèvement, séquestration en bande organisée avec actes de tortures et de barbarie, assassinat ». Il aurait nié un acte antisémite et s’est dit prêt à collaborer avec la justice.

Fin de cavale pour Youssouf Fofana. Le chef présumé du « Gang des barbares » est désormais derrière les barreaux de la prison de Rouen. Extradé samedi par les autorités ivoiriennes, après avoir été appréhendé le 22 février dernier à Abidjan, où il s’était réfugié, il a regagné la France dans un Airbus A 310 de l’armée française. Il a été entendu trois heures à Paris par les juges d’instruction Corinne Goetzmann et Baudoin Thouvenot avant d’être incarcéré sous les chefs d’inculpations d' »association de malfaiteurs, enlèvement, séquestration en bande organisée avec actes de tortures et de barbarie, assassinat » dans l’affaire de l’enlèvement, de la séquestration, de la torture et du meurtre du jeune Ilan Halimi. Un acte frappé, selon une partie de la presse française et de l’opinion publique, du sceau de l’antisémitisme. Ce dont se défend Youssouf Fofana, qui se défend également d’avoir tué la victime.

La procédure d’extradition n’aura pris qu’une dizaine de jours, notamment en vertu d’une convention signée en 1961 entre la France et la Côte d’Ivoire. « Nos autorités politiques ont souhaité son rapatriement le plus rapidement possible. Ceci est le résultat du bon fonctionnement des accords juridiques entre la France et la Côte d’Ivoire », expliquait samedi le ministre ivoirien de la Justice, Mamadou Koné. Youssouf Fofana entendait se faire juger en Côte d’Ivoire grâce à sa double nationalité. Mais les services des quelque cinq avocats pour plaider sa cause n’y ont rien fait. La malfaiteur de Bagneux a été placé dans un établissement pénitentiaire hors de Paris pour éviter toute collusion éventuelle avec des membres de son gang. Dix-huit des 21 personnes inculpées sont actuellement en détention. Beaucoup ont chargé le jeune homme de 25 ans pour le présenter comme le principal responsable de l’enlèvement et du meurtre d’Ilan Halimi, 23 ans.

Fofana dément qu’il s’agisse d’un acte antisémite. Il aurait pourtant choisi sa victime d’après le préjugé qui veut que « les juifs aient de l’argent ». Une explication qui ressemble à un aveu, en forme de préjugé antisémite, justement… Toujours est-il que Youssouf Fofana est également inculpé de sept tentatives d’enlèvement en 2005. Des tentatives attribuées à son gang à cause du même mode opératoire, des jeunes filles ayant servi d’appât pour piéger les hommes. Le chef de gang présumé aurait assuré la police de toute sa coopération, notamment pour coincer le reste de ses complices, toujours en fuite.