Wade se dit « optimiste » après sa rencontre avec un chef rebelle du Darfour

Abdel Wahid Al Nur, chef de la faction rebelle du Mouvement pour la libération du Soudan (Slm) qui a refusé de participer aux dernières négociations d’Arusha entre groupes rebelles, a fait part au président Wade de ses bonnes dispositions à participer aux discussions en faveur de la paix à la seule condition d’un arrêt immédiat des massacres dans cette région de l’ouest du Soudan. Le chef de l’Etat sénégalais, qui se dit « optimiste », a rencontré Abdel Wahid Al Nur à Paris, ce lundi, alors qu’il était en partance pour le Congo après avoir passé des vacances en Suisse, indique Le Soleil.