Vive émotion après l’accident de la délégation des « Eperviers » du Togo

Les populations de Lomé ont accueilli avec douleur et émotion le crash d’un hélicoptère, dimanche à Freetown, en Sierra Leone, ramenant des officiels togolais, dont le ministre des Sports Richard Atipoe, du stade à l’aéroport de Freetown, après le match de football Togo-Sierra Leone. L’accident a fait 20 morts.

La joie des populations qui a accueilli la victoire des « Eperviers », par 1 but à 0, sur la Sierra Leone, a vite cédé place à l’émotion à l’annonce de l’accident de l’hélicoptère qui faisait la liaison entre la capitale de Sierra Leone Freetown et l’aéroport international de Lungi. Les radios de Lomé ont aussitôt bouleversé leurs programmes, pour diffuser en boucle l’événement.

Parmi les victimes de ce crash, outre le ministre des Sports, Atipe Kwako, on note la mort de Kodjo Amegnran, conseiller à la Fédération togolaise de football (FTF), ainsi que de Freddy Alhadji, directeur de Musifoot, une agence de promotion du football togolais.

Plusieurs membres du personnel administratif de la FTF (secrétaire, comptable, coursier et autres) ont également perdu la vie dans cet accident. De sources officielles, aucun joueur ne fait partie des victimes. Le reste de la délégation, composée essentiellement des joueurs et de journalistes, est attendu ce lundi à Lomé.