Visite d’Ali Bongo à l’Île Maurice : déjà quatre accords signés

Le Président gabonais, Ali Bongo, est en visite officiel de trois jours (du 16 au 18 octobre) à l’Île Maurice avec à la clef quatre accords déjà signés. Cette visité d’Etat à l’invitation du Président Kailash Purryag, devrait aboutir à la signature de plusieurs accords bilatéraux.

Accompagné d’une importante délégation de plus d’une cinquantaine de personnes, dont plusieurs ministres, Ali Bongo Ondimba est arrivé depuis mercredi 16 octobre sur l’île de l’Océan indien, où il a été accueilli à l’aéroport de Plaisance par le Premier ministre mauricien, Navin Ramgoolam et plusieurs membres du gouvernement. Cette première visite officielle du Président gabonais devrait aboutir à la signature de plusieurs accords bilatéraux dans les secteurs économique et diplomatique. Des réunions entre les hommes d’affaires mauriciens et gabonais sont programmées à la suite de la vite.

Quatre accords déjà signés

Arrivé mercredi 16 octobre dans la journée, Ali Bongo et sa délégation ont été accueillis à la Clarisse Housse (résidence officielles du Premier ministre, ndlr) où quatre accords portant sur la coopération, l’entente diplomatique, l’agro-industrie et la sécurité alimentaire ainsi que le tourisme ont été conclus. Ces signatures attestent la nouvelle orientation politique entre l’Île Maurice et le Gabon. Le ministre mauricien des Affaires étrangères, Arvin Boolell et son homologue gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet, ont donc scellé par écrit cette coopération entre les deux pays.
Ce nouveau protocole d’accord n’est pas une première, car en juillet dernier, un accord de promotion et protection de l’investissement et un autre de non-double imposition entre les deux Etats avaient été signés.

Dans le cadre de cette visite, Ali Bongo a déclaré qu’il souhaite se rendre plus souvent à l’Île Maurice dans le but de développer la coopération « Sud-Sud gagnant-gagnant » signée avec d’autres pays africains et les relations qui lient les deux nations. La visite du Président gabonais s’achève ce vendredi 18 octobre, et d’autres signatures de coopération sont encore attendues.