United Airlines : enfin des excuses après le « bad buzz »

La compagnie aérienne United Airlines s’est finalement excusée auprès du passager expulsé violemment d’un de ses avions à Chicago.

Près de 48 heures après que l’incident ait suscité l’indignation à travers le monde, la compagnie aérienne United Airlines s’est finalement excusée mardi auprès du passager expulsé violemment d’un de ses avions à Chicago (nord).

Dans un communiqué, le PDG Oscar Munoz, qualifiant l’incident de « vraiment horrible » écrit : « Je présente mes excuses les plus sincères au passager qui a été débarqué brutalement de l’avion. Personne ne devrait être traité de la sorte ». Ajoutant qu’« il n’est jamais trop tard pour bien faire », le dirigeant insiste que « nous endossons nos responsabilités et ferons en sorte d’arranger les choses » .

L’incident, qui s’est produit dimanche, a été filmé par plusieurs passagers, qui ont diffusé la vidéo sur Twitter et Facebook. Sur les images, on voit trois agents de sécurité se rassembler autour d’un passager déjà installé à son siège, avant de se saisir de lui avec brutalité. L’homme crie, mais il est traîné au sol par les bras, sur le dos, T-shirt relevé laissant apparaître son ventre. Les cris des passagers n’y feront rien. Il est tiré vers l’avant de l’appareil, avant d’être expulsé de force.

Des Etats-Unis à la Chine en passant par l’Europe, l’Amérique Latine et l’Afrique, l’incident a provoqué des réactions indignées à travers le monde. Des appels au boycott ont été lancés après la diffusion de vidéos tournées par d’autres passagers montrant l’homme trainé dans le couloir en sang.