Un terroriste renvoyé au Maroc après avoir été déchu de la nationalité française

Le ministre français de l’Intérieur Bernard Cazaneuve a annoncé, ce mardi, l’expulsion d’un Marocain de 45 ans condamné pour terrorisme. Ce dernier a été déchu de la nationalité française.

La traque contre les terroristes continuent en France, neuf mois après les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher. En effet, le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé, ce mardi 22 septembre 2015, l’expulsion, de la France vers le Maroc, d’un Marocain condamné pour terrorisme. Ce dernier, durant sa détention, a été à l’origine de la radicalisation de plusieurs codétenus.

Dans un communiqué, Bernard Cazeneuve a expliqué sa décision : « Compte tenu de la menace particulièrement grave que faisait peser sur la sécurité publique le maintien de cet individu sur le sol français, j’ai décidé d’engager à son encontre une procédure d’expulsion ». La commission départementale d’expulsion, composée de magistrats, a émis un avis favorable à cette expulsion et l’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides) avait rejeté sa demande d’asile, le 25 août dernier. Ahmed Sahnouni a donc été expulsé vers le Maroc après avoir purgé sa peine.

Ahmed Sahnouni El Yaacoubi a été arrêté au printemps 2010. Il avait été condamné, en mars 2013, à sept ans de prison pour avoir organisé une filière de recrutement au djihad. Natif de Casablanca, le Marocain Ahmed Sahnouni El Yaacoubi a été déchu, en mai 2014, de la nationalité française, qu’il avait acquise 12 ans auparavant. Il s’agit de la première déchéance de nationalité prononcée depuis 2007.

Le ministère précise que 17 expulsions en lien avec le terrorisme ont déjà été prononcées depuis le 1er janvier 2015 et que « d’autres interviendront prochainement ».