Un président africain pour le Rotary Club

Jonathan B. Majiyagbe est le premier Africain à devenir président du Rotary Club. A la tête de la puissante association, le Nigérian place son mandat sous le thème  » Prêter main-forte  » et entend poursuivre les efforts de lutte contre la pauvreté, l’illettrisme et les conflits.

Un Africain à la tête du Rotary International, la nouvelle est historique. Jonathan B. Majiyagbe, avocat nigérian, a pris officiellement ses fonctions de président mardi 1er juillet, date qui marque le début de l’année rotarienne. Pendant un an, il occupera le poste le plus important de l’influente association, qui rassemble des membres issus des milieux d’affaires et des professions libérales et se consacre à l’action humanitaire et à l’entente entre les peuples. Vieille de 98 ans, l’organisation compte environ 1,2 million de membres répartis dans 30 000 clubs dans 166 pays.

La force du symbole

Jonathan B. Majiyagbe devient ainsi le premier président africain du Rotary Club. Son parcours d’excellence confirme le choix d’une telle personnalité et les commentaires sont unanimes le concernant.  » Il est le président idéal au moment idéal. Je ne vois pas qui d’autre aurait pu occuper ce poste cette année « , déclare James Lacy, président du conseil d’administration de la Fondation du Rotary International. Rotarien depuis 1967, Majiyagbe est membre et ancien président du Rotary club de Kano, au Nigeria. Il a occupé les postes de gouverneur, instructeur à l’Assemblée internationale, membre de commission et des conseils d’administration du Rotary et de sa Fondation. Autant de postes qui lui permettent d’accéder à présent à la fonction suprême.

 » L’élection de Majiyagbe à la présidence démontre que le Rotary est une organisation internationale où tous les membres sont égaux et qui ne sélectionne pas ses dirigeants en fonction de leur religion, de leur race ou de leur appartenance politique « , déclare Cyril Noirtin, rotarien français. La légitimité du Nigérian ne fait aucun doute et sa connaissance du continent Africain va apporter un coup de fouet aux actions en Afrique.  » Cela augure un véritable enrichissement. Majiyagbe va nous apprendre à aider son continent, car il a une vision réelle des problèmes africains « , ajoute avec enthousiasme Cyril Noirtin. L’engagement du Nigérian en Afrique a été et demeure toujours important : ancien président la commission régionale PolioPlus pour l’Afrique, organe de lutte contre la maladie, il dirige actuellement la Croix-Rouge nigériane.

Prêter main-forte

Son action prend à présent une dimension internationale. Le thème qu’il a choisi pour son mandat s’intitule  » Prêter main-forte  » et entend bien poursuivre les actions humanitaires pour lutter contre la pauvreté et les conflits.  » La pauvreté a différents visages. Elle porte dans mon continent africain le masque d’une misère noire qui saute aux yeux, alors qu’elle sera souvent cachée, ignorée et parfois même niée dans les pays les plus riches « , écrit-il dans son programme. L’éducation des femmes et les micro-crédits dans les pays en voie de développement sont au cœur de sa campagne. Au-delà du symbole, l’homme souhaite ainsi aller au bout de sa mission.

Visitez le site de Jonathan Majiyagbe

Le site de Rotary International