Un nouveau monstre des mers géant découvert au Maroc

Thalassotitan atrox
Thalassotitan atrox

Si les médias relatent régulièrement, ces dernières semaines, les attaques de requins sur les plages, au Maroc, il y quelques millions d’années, la baignade était beaucoup plus dangereuse. Les eaux étaient alors fréquentées par un lézard de mer géant nommé « Thalassotitan Atrox », un dinosaure de douze mètres de long qui dévorait tout ce qu’il croisait.

C’est dans une zone proche de Casablanca, à l’Ouest du Maroc que des recherches ont mis à jour une nouvelle espèce de mosasaure qui aurait dominé les mers à la fin de l’époque du Crétacé, jusqu’à l’extinction des dinosaures, il y a 66 millions d’années. Le reptile marin avait une mâchoire et des dents qui n’avaient rien à envier au célèbre mégalodon, faisant de lui un super prédateur, et le plus gros carnivore marin de la zone euro-africaine.

Le Docteur Nick Longrich, en charge de l’étude ayant mené à la découverte de ce monstre marin, décrit le Thalassotitan Atrox comme “un dragon de Komodo croisé avec un grand requin blanc croisé avec un T. rex croisé avec une orque ». De quoi faire peur, on peut l’imaginer, à tous les autres animaux marins de l’époque avec son museau court et large, ses mâchoires robustes et des dents ressemblant à celles des épaulards bien adaptées pour saisir et déchirer de grosses proies.

A l’époque de la fin du Crétacé ou Crétacé supérieur, le niveau des mers était beaucoup plus élevé qu’aujourd’hui. Une partie de l’Afrique, dont le Maroc jusqu’aux pieds de l’Atlas, était sous le niveau de la mer, avec une eau chaude et peu profonde qui a favorisé le développement des planctons, nourriture de base des petits poissons qui ont ensuite servis de repas à une  faune de mosasaures particulièrement riche. Au sommet de cette pyramide s’est donc situé le Thalassotitan Atrox, capable de dévorer tous les animaux plus petits que lui.

Comparaison Thalassotitan Atrox
Comparaison Thalassotitan Atrox @nicklongrich