Un clandestin tombe d’un vol Air France

Un passager clandestin tombé d’un avion en plein vol, a été retrouvé mort lors d’une escale, dans la capitale nigérienne, Niamey. Le vol de la compagnie Air France assurait la liaison Ouagadougou – Niamey – Paris;

Un passager clandestin est tombé de la trappe du train d’atterrissage de l’avion dans laquelle il se serait dissimulé. L’information qui a été relayée par les médias a été confirmée par Air France, la compagnie du vol en question. « Selon les premières informations dont nous disposons, il s’agirait d’un passager clandestin qui se serait caché dans l’avion. Il serait tombé de la trappe du train d’atterrissage, le 24 juillet », a expliqué Christophe Paumier, porte-parole d’Air France. « Pour l’instant, nous ne disposons pas d’éléments avérés. L’avion est immobilisé à Niamey, et l’enquête est menée par les autorités locales », a-t-il poursuivi.

Selon les informations données par la compagnie française, il s’agirait d’un vol effectuant la liaison Ouagadougou – Niamey – Paris Charles de Gaulle. L’agence de presse africaine APA, précise que le corps a été retrouvé par des habitants de Niamey. Lors d’une conférence de presse, Abdou Labo, ministre d’Etat en charge de l’Intérieur, a déclaré que : « (…) selon toute vraisemblance il a dû être parachuté ou largué de l’avion d’Air France (…) il y a des taches de sang sur l’aile gauche de l’avion ».

Une enquête est en cours

Le corps du passager clandestin a été retrouvé à une dizaine de kilomètres de l’aéroport de Niamey, selon une source aéroportuaire. « Le corps a été retrouvé sans vie, il s’agit probablement d’un clandestin burkinabé », a ajouté la même source. Le porte-parole du gouvernement nigérian, Marou Amadou, a confirmé qu’une enquête était ouverte.

Et ce n’est malheureusement pas la première fois qu’un tel accident se produit. Et généralement, les passagers clandestins cachés dans la trappe d’atterrissage succombent au froid en altitude et leur corps tombe quand l’avion sort son train d’atterrissage.

Pour le moment les seuls éléments à la disposition des enquêteurs informent que l’avion était parti de Ouagadougou mercredi à 23h26 (heures locales) et était arrivé à Niamey à 01h29. L’avion est cloué au sol pour mener à bien l’enquête. « Les 201 passagers, et le personnel de bord doivent être réacheminés d’ici à vendredi à Pairs », a ajouté le porte-parole d’Air France.