Tunisie : Ennahdha ambitionne de choisir un Premier ministre dans ses rangs

Rached Ghannouchi

Ennahdha, le parti politique tunisien d’inspiration islamiste qui est sorti en tête des élections législatives, a annoncé, suite à une réunion de son conseil consultatif, son désir de choisir dans ses rangs la personne qui dirigera le prochain gouvernement du pays.

Suite à la réunion du conseil consultatif (Al Choura) du parti politique Ennahdha, Abdelkarim Harouni, président dudit conseil, a annoncé à la presse, ce dimanche 20 octobre 2019, qu’il revient à son parti de constituer le futur gouvernement. Il annonce aussi que la personnalité qui présidera ce gouvernement viendra de son parti politique.

Ennahdha est arrivé en tête du scrutin des élections législatives dernières avec 52 sièges sur 217. C’est en raison de cette suprématie qu’Abdelkarim Harouni estime que le futur dirigeant du gouvernement doit provenir de ce parti. Il ajoute que les débats se poursuivront au sein du parti pour choisir cette personne.

D’après le Parlement, le nouveau chef de l’Etat, Kais Saeid, prêtera serment le 23 octobre. Après son investiture, il confiera à Rached Ghannouchi, chef du parti Ennahdha, la responsabilité de la formation du gouvernement. Ce parti aura alors un délai de 30 jours renouvelable une fois pour former un gouvernement qui pourra convaincre la majorité des parlementaires. Un challenge qui sera difficile à remporter puisque le parlement est totalement morcelé.

Le nouveau Président tunisien, Kais Saeid, est un universitaire de 61 ans à la retraite. Il était quasi inconnu dans le monde politique tunisien avant de se faire élire. Il a obtenu 72,71% des voix ; ce qui lui a conféré une avance considérable sur l’homme d’affaires Nabil Karoui.