Trois cas de chikungunya en moins d’un mois en Guyane

En moins d’un mois, un troisième cas de chikungunya a été confirmé ce vendredi en Guyane, par le directeur de l’Agence Régionale de Santé (ARS).

En moins d’un mois, un troisième cas de chikungunya a été confirmé en Guyane, a annoncé vendredi à l’AFP le directeur de l’Agence Régionale de Santé (ARS), Christian Meurin.

« Il s’agit d’une personne adulte, qui n’est pas hospitalisée, mais habite dans les environs d’une école à Kourou », a précisé à l’AFP le directeur de l’ARS en Guyane. Selon le site, les enfants de l’école primaire en question, l’école Nezes, ont progressivement été évacués en fin de matinée. Un second cas de chikungunya avait été confirmé lundi : un jeune homme de retour d’un séjour sur l’île de Saint-Martin où sévit une épidémie de chikungunya. Le 23 décembre dernier, l’ARS avait déjà révélé un premier cas de chikungunya « importé » en Guyane.

Les fortes pluies en Guyane favorisent le développement du virus. Déjà en mars 2006, le chikungunya avait fait son apparition en Guyane, importée par une personne ayant séjourné sur l’île de Madagascar.