Traque de 4 présumés meurtriers : chasse à l’homme à Kidal

Les forces de sécurité conjointes du Mali et de la France sont plus que jamais déterminées à mettre la main sur le commando qui a froidement abattu les deux journalistes de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, samedi dernier, à Kidal. Quatre individus supposés être les meurtriers sont activement recherchés.

Le meurtre des deux journalistes de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, samedi dernier à Kidal n’a pas fini de plonger le monde entier dans l’émoi et la consternation. De l’Afrique à l’Europe, en passant par l’Asie, les Etats-Unis…, tout le monde veut que les auteurs de ce crime odieux soient traqués et sanctionnés. C’est aussi le souhait de Paris qui outre les militaires de l’opération Serval présents au Mali, a dépêché des policiers, au nombre de sept (7) pour tirer cette nébuleuse affaire au clair.

C’est das cette veine que des investigations ont pu établir que quatre hommes auraient été les commanditaires de l’assassinat crapuleux des deux journalistes de Radio France Internationale, Claude Verlon et Ghislaine Dupont. Depuis samedi, un total de trente cinq personnes ont été interpellées. Aucun des quatre individus recherchés ne figure parmi les personnes arrêtées. La traque se poursuit et s’intensifie dans Kidal et ses alentours. Paris et Bamako sont plus que jamais déterminés à mettre la main sur les auteurs de ce crime plus qu’odieux perpétrés sur des journalistes de RFI. Toutefois, le Mouvement national pour la Libération de l’Azawad (MNLA), dégage toute sa responsabilité dans cet assassinat. Le mouvement se dit même humilié par ces meurtres.

Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été assassinés, alors qu’ils effectuaient un reportage sur le Mouvement national de Libération de l’Azawad (MNLA). Leurs corps ont été criblés de balles. Cela s’est passé un samedi 2 novembre de l’an 2013.