Traque contre Boko Haram : les militaires nigérians en territoire camerounais

bir_contre_shekau.jpg

Des dizaines de militaires nigérians ont franchi, dimanche en mi-journée, la frontière camerounaise, pour la première fois.

De Mora, au Cameroun,

fotokol.jpg Dimanche 5 avril 2015, à 12 heures, temps universel. A bord de véhicules de marque Jeep, et en file indienne, les militaires nigérians ont franchi, pour la première fois, la frontière camerounaise, depuis la déclaration de guerre contre le groupe terroriste Boko Haram faite par le Président camerounais Paul Biya, le 17 mai 2014 à Paris.

Sur place, le correspondant d’AFRIK.COM a constaté que les militaires Nigérians ont pris positions dans le village Kerawa dans le département du Mayo-Sava, à quelques kilomètres de Kolofata, porte d’entrée des hommes d’Abubakar Shekau. Une manœuvre à l’insu de l’armée camerounaise, partie en début de matinée du dimanche de Pâques, à la rencontre de la colonne dont on ignore si elle est en débandade.

bir_contre_shekau.jpg Depuis quelques semaines, malgré le répit apparent des affrontements entre l’armée camerounaise et les assaillants de Boko Haram, la peur reste vive au sein de la population de l’extrême-nord Cameroun et quelques actes macabres des hommes de Shekau sont enregistrés çà et là !