Tournée maghrébine pour la Banque mondiale

La Banque mondiale a mis en place un plan de 20 millions de dollars pour le développement des petites et moyennes entreprises (PME) en Afrique du Nord. L’Algérie, l’Egypte et le Maroc en sont les bénéficiaires.

C’est depuis Rabat que le vice-président de Société financière internationale (SFI, filiale de la Banque mondiale), Peter Woicke, a lancé, mardi, un programme d’appui de 20 millions de dollars pour le développement des petites et moyennes entreprises (PME). Etalé sur cinq ans, ce programme a pour but de fournir une aide aux PME au Maroc, en Algérie et en Egypte. Le Programme de Développement des Entreprises en Afrique du Nord (NAEDF), géré conjointement par la Banque mondiale et sa filiale, aura des bureaux dans les trois capitales africaines. Le démarrage est prévu pour très bientôt avec un budget initial de 5 millions de dollars. Les gouvernements français, italien et suisse ont fait part de leur intérêt à soutenir le programme.

Ma petite entreprise

Actuellement, la plupart des entreprises privées d’Afrique du Nord sont des PME, mais les possibilités qu’elles offrent au plan de la croissance et de la création d’emplois ne sont pas suffisamment exploitées. Or, les perspectives de croissance sont très prometteuses. Le programme onusien veut aussi créer un environnement favorable au développement de ces entreprises. Pour le NAEDF, l’essentiel est de préparer le terrain à de nouvelles opportunités et de s’attaquer aux obstacles qui s’opposent à la croissance des PME.

Les Chambres de commerce et associations professionnelles bénéficieront également d’un coup de pouce afin d’améliorer la qualité des services aux entreprises.  » Ce nouveau service de promotion de l’entreprise répond au besoin pressant que constitue le développement des PME au Maroc, en Algérie et en Egypte. Ce programme a l’ambition d’aider chaque pays à se doter des infrastructures nécessaires pour que les PME puissent prospérer « , affirme Peter Woicke.

Le NAEDF ciblera trois domaines : l’accès au financement, l’établissement des liens entre les PME et les grandes entreprises et les projets de renforcement des capacités locales. Tout un programme !