Tolérance de l’homosexualité : Algérie championne

En matière de tolérance de l’homosexualité, l’Algérie serait un pays modèle dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA). Paradoxalement, ce pays serait le plus réceptif aux crimes d’honneur.

Un rapport de la chaîne britannique BBC News Arabic, réalisé par le réseau de recherche « Arab Barometer » sur la période entre fin 2018 et le printemps 2019, indique que l’Algérie est le premier pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) en matière de tolérance de l’homosexualité. Le rapport précise toutefois que l’Algérie reste le plus réceptif aux crimes d’honneur.

Les résultats de l’étude, reprend le site ObservAlgerie, précise en effet que 26% des Algériens se disent favorables à l’homosexualité alors que 27% d’entre eux se sont prononcé en faveur des crimes d’honneur. Le sondage indique que c’est l’Algérie qui fait preuve de la plus forte tolérance, avec 26% des répondants algériens n’ayant exprimé « aucune objection » à l’homosexualité.

Toutefois, « tuer pour laver l’honneur de la famille » serait une chose tout à fait « acceptable », de l’avis des 27% d’Algériens sondés. Pourtant, précise le journal algérien, l’homosexualité est sanctionnée par la loi en Algérie. Selon le législateur, notamment le Code pénal algérien, « tout coupable d’un acte d’homosexualité est puni d’un emprisonnement de deux mois à deux ans et d’une amende de 500 à 2000 dinars ».