Togo : rapport de la CNDH dénonçant des actes de torture censuré

Amnesty International condamne les entraves à la publication par les autorités togolaises d’un rapport de la Commission nationale des droits de l’homme au Togo (CNDH). Il dénonce des actes de torture de la part des membres des forces de sécurité à l’encontre de personnes, des militaires pour la plupart, arrêtés en avril 2009 et accusés d’atteinte à la sureté de l’Etat. Le président de la CNDH, Koffi Kounté, a récemment reçu des menaces de la part de l’entourage du chef de l’Etat. Il a précisé publiquement vouloir que « le rapport initial, attestant de l’existence d’actes de torture faites par les forces de sécurités et fournissant des témoignages des victimes, soit connu de tous », rapporte iciLome.