Togo : le gouvernement expérimente l’assurance maladie

Promise par le chef de l’Etat fin 2010, l’assurance maladie a été lancée le 5 septembre dernier au Togo à travers la création de l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM), selon l’agence de presse IPS. Dans un premier temps, l’assurance maladie ne concernera que les fonctionnaires, soit près de 500 000 personnes, sur une population totale estimée à six millions d’habitants. Une cotisation obligatoire de 3,5% sera prélevée sur les salaires, soit près de 80 000 francs CFA (122 euros). Par la suite, a annoncé le Premier ministre togolais, Gilbert Houngbo, le système sera étendu « à court ou moyen terme » aux travailleurs du secteur privé, aux entreprises parapubliques, au secteur agricole et même aux travailleurs de l’économie informelle afin d’atteindre toutes les couches de la population. « Des études structurantes ainsi que des explorations techniques relatives à une éventuelle extension du système de santé sont en cours.» Sachant que le taux de fréquentation des hôpitaux au Togo ne dépasse pas les 35%, assurer l’accès aux soins à l’ensemble de la population, les classes défavorisées notamment, est une urgence. L’expérience tentée au Togo, également en cours au Mali, Gabon, Niger et Afrique du Sud, devrait être très suivie dans l’ensemble de la sous-région et pourrait, servir d’exemple.