Terrorisme : le chef de Daech-Algérie tué

L’armée algérienne a indiqué avoir tué deux dangereux islamistes, dans la nuit de samedi à dimanche, dans la région de Constantine. Parmi les hommes armés abattus, le chef de l’Etat islamique en Algérie.

L’armée algérienne a confié, ce dimanche 26 mars 2017, avoir tué deux dangereux islamistes, dans la nuit de samedi à dimanche, dans la région de Constantine.

Les deux hommes parmi lesquels le patron de la branche algérienne de l’organisation Etat islamique, ont été tués au cours d’une opération lancée un mois après l’attaque avortée contre un commissariat de cette ville de l’est de ce pays d’Afrique du Nord. C’est au cours d’une embuscade de l’armée, tendue à Djebel El-Ouahch, à 7 kilomètres du centre de la ville de Constantine, que les deux terroristes ont été abattus samedi soir.

Selon le ministère algérien de la Défense, l’un des deux hommes est Noureddine Laouira, chef de El Ghoraba, l’un des groupes terroristes algériens, qui avait fait allégeance à l’organisation Etat islamique.

L’arme du policier assassiné dans un restaurant à Constantine, au mois d’octobre dernier, a été retrouvé en possession de Laouira alias Abou Hamman, chef de la Katibat Al Ghoraba, la branche algérienne de Daech.