Terrorisme : l’Etat islamique étend ses tentacules en Afrique de l’Ouest

Après Boko Haram au Nigeria, le groupe rebelle malien “Al Mourabitoun” a annoncé avoir prêté allégeance au groupe terroriste de l’Etat islamique, dirigé par Abou Bakr Al-Baghdadis.

Après Boko Haram au Nigeria, un deuxième groupe rebelle basé en Afrique de l’Ouest a prêté allégeance à l’organisation terroriste de l’Etat islamique, ce jeudi 14 mai 2015 : “Al Mourabitoun”. Opérant depuis le Mali, l’organisation est à l’origine de la prise d’otage dans l’usine d’Ain Amenas, au sud de l’Algérie, en janvier 2013.

Unifier les rangs

Dans un enregistrement audio publié sur des sites djihadistes, le chef de l’organisation malienne, Abu Walid Sahraoui, a indiqué que les “Mourabitoun” ont prêté allégeance au « Commandeur des croyants, et Calife des musulmans, Abu Bakr al-Baghdadi », selon Anadolu Agency. Il a appelé tous les musulmans à faire de même pour unifier les rangs face aux ennemis de la religion islamique.

« Province ouest africaine de l’Organisation de l’Etat islamique »

L’Etat islamique opère surtout en Syrie et en Irak où l’organisation affronte les armées des deux pays. Elle ambitionne de créer un émirat islamique au Moyen-Orient.

La secte islamiste Boko Haram avait annoncé avoir changé de nom et s’appeler désormais « Province ouest africaine de l’Organisation de l’Etat islamique », après avoir prêté allégeance, en mars dernier, à l’Etat islamique.

Le gouvernement nigérian avait évoqué un « acte de désespoir » après l’annonce de ce ralliement par Boko Haram qui est « en train d’être éliminé » par l’armée du Nigeria aidée par celle du Cameroun, du Tchad et du Niger. Toutefois, le constat est là : ce sont deux organisations terroristes ouest-africaines qui, en un mois, ont prêté allégeance à l’Etat islamique.