Soudan du Sud : les négociations sur le cessez-le-feu ont démarré

Ce samedi 4 janvier 2014, à Addis Abeba, les différentes parties en conflit au Soudan du Sud, notamment les pro-Salva Kiir et pro-Riek Machar, ont entamé des négociations sur un cessez-le-feu. Ces pourparlers ont eu lieu après trois semaines d’affrontements qui ont fait des milliers de morts.

Les parties différentes parties en conflit au Soudan du Sud ont entamé ce samedi 4 janvier 2014, dans la capitale éthiopienne ,Addis Abeba, des négociations sur un cessez-le-feu. Ces pourparlers ont eu lieu après trois semaines d’affrontements qui ont fait des milliers de morts. A l’origine de ces violences déclenchées depuis le 15 décembre, l’ex-vice-Président

Selon le ministère éthiopien des affaires étrangères, qui participe à la médiation entre partisans du Président Salva Kiir et ceux de l’ancien vice-Président Riek Machar, « des représentants du gouvernement et de l’opposition du Soudan du Sud ont entamé des pourparlers de paix officiels ».
Il faut souligner que des négociations s’étaient ouvertes une première fois vendredi à Addis Abeba, avant d’être retardées. . pendant ce temps, les combats se poursuivent sur le terrain, et l’armée menait son offensive vers la ville stratégique de Bor. L’AFP souligne que la situation n’a guère changé ce samedi, malgré la réouverture des pourparlers. Il y a en effet d’intenses échanges de tirs et des explosions se faisaient entendre dans le quartier de la capitale Juba qui habrite le palais présidentiel et la plupart des ministères.

Malgré la reprise des pourparlers de paix, la situation ne s’améliore donc pas sur le terrain. La grande inquiétude est que le conflit revêt aussi une dimension tribale qui oppose les Dinka du Président Salva Kiir aux Nuer, d’où est issu Riek Machar.