Somalie : Hassan Cheikh Mohamoud succède à son… successeur Farmajo

Hassan Cheikh Mohamoud, Président Somalie
Hassan Cheikh Mohamoud, Président de la Somalie

La Somalie connaît, depuis dimanche soir, son nouveau Président. Il s’agit de Hassan Cheikh Mohamoud qui a déjà dirigé le pays entre 2012 et 2017.

Les députés et sénateurs somaliens ont porté, ce dimanche, leur choix sur l’ancien Président, Hassan Cheikh Mohamoud, prédécesseur immédiat de Mohamed Abdullahi Mohamed alias Farmajo, à l’issue du troisième tour de vote. Ayant dirigé la Somalie de 2012 à 2017, Hassan Cheikh Mohamoud devient le premier Président à avoir été réélu pour un second mandat dans ce pays à l’histoire politique tumultueuse.

Très actif, ces derniers mois, dans le mouvement d’opposition à Farmajo, Hassan Cheikh Mohamoud reste sans doute auréolé des avancées notées sous son mandat dans la lutte contre les extrémistes islamistes Shebab, un groupe qui sème la terreur dans le pays depuis une quinzaine d’années. La question sécuritaire demeure d’actualité surtout qu’au moment du vote de ce dimanche, il y a eu des tirs de mortier dans le périmètre de l’aéroport où se déroulait sous haute surveillance le scrutin.

Hassan Cheikh Mohamoud saura-t-il mieux que son successeur et désormais prédécesseur faire taire les tensions entre le gouvernement fédéral somalien et les États membres ? On sait que sous Farmajo, ces tensions ont été exacerbées avec une opposition marquée du Jubaland et du Puntland à la volonté du chef de l’Etat de renforcer le pouvoir fédéral de Mogadiscio. Les divergences ont même, pendant un moment, débouché sur des hostilités entre les forces fédérales et celles locales du Jubaland, courant janvier 2021.

Hassan Cheikh Mohamoud est également attendu sur le terrain de la lutte contre la corruption, le redressement d’une économie très fragile. La tâche est colossale. Mais, le nouveau Président n’est pas un novice de la chose politique en Somalie.

A lire : Somalie : une Présidentielle dans un contexte de crises et sous couvre-feu