Sénégal : mise en service du plus grand parc éolien d’Afrique de l’Ouest

Le Parc Eolien de Taïba Ndiaye (PETN), dans le département de Tivaouane, le plus grand en Afrique Occidentale, a été officiellement mis en service ce lundi 24 février 2020, par le Président Macky Sall du Sénégal. Le projet a nécessité un investissement de plus de 200 milliards de FCFA et à terme, la capacité de production est de 158,7 MW d’énergie propre.

Le Sénégal est jusqu’ici, très largement tributaire des combustibles fossiles, pour la plus grande partie de son approvisionnement. C’est pour inverser cette tendance que la piste des énergies renouvelables est explorée. Et à ce jour, le pays compte 8 centrales solaires en service. C’est dans ce même sillage qu’est né le Parc Eolien de Taïba Ndiaye (PETN). Il a nécessité un investissement de plus de 200 milliards de FCFA et s’inscrit dans le Plan Sénégal Emergent (PSE), avec à terme une production de 158,7 MW, pour alimenter plus de 2 millions de personnes.

Cette production représente les 15% de celle de la Sénélec, la société nationale d’électricité. D’ailleurs, dans sa première phase, le parc a déjà commencé à transmettre de l’énergie au réseau national de la Sénélec, depuis décembre 2019. Mais c’est ce lundi 24 février 2020, que le Président Macky Sall a officiellement procédé à l’inauguration de la première tranche, en présence des partenaires au développement. Le projet se compose de 46 turbines éoliennes capables de produire chacune 3,45 MW. Parmi les plus hautes du monde, elles s’élèveront jusqu’à environ 180 mètres, soit l’équivalent d’un immeuble de 60 étages.

La première phase concerne les 16 premières turbines et le projet, réalisé par Lekela, s’étend sur 41 hectares. Au-delà de ce parc éolien, le département de Tivaouane compte également deux centrales solaires à Sinthiou Mékhé et à Mérina Dakhar, pour une production cumulée de 60 MW. Ce qui a fait dire au Président Macky Sall que « Tivaouane est en train de devenir le foyer ardent de l’énergie renouvelable du Sénégal et de l’énergie propre ». Selon lui, le mix énergétique est en marche au Sénégal, ce qui le projette parmi les pays qui respectent l’environnement, puisque à ce jour, il y a près de 22% d’énergies renouvelables, donc de l’énergie propre. Et après la mise en service intégrale de cette centrale éolienne, le taux de 30% d’énergie propre sera atteint.

Au-delà de la fourniture d’énergie propre, le Parc Eolien de Taïba Ndiaye a commencé, dès sa phase de construction, à contribuer à la croissance des activités socio-économiques dans la zone d’implantation. Et pour toute la période d’exploitation qui va durer au moins 20 ans, une Organisation Non Gouvernementale (ONG) sera portée sur les fonts baptismaux, pour porter l’accompagnement socio-économique dédié aux populations impactées.