Sénégal :  » Macky Sall est un voleur ! « 

manif_de_l_opposition_senegalaise.jpg

Plusieurs dizaines de militants de l’opposition ont manifesté ce mardi après-midi contre le Président sénégalais Macky Sall, devant la Chambre de commerce de Paris. Ils ont exigé la libération de Karim Wade, dénonçant une justice manipulée par le chef d’Etat.

« Macky Sall est un voleur ! », « Macky Sall est un dictateur ! », « Macky Sall est un féticheur ! » Tels sont les slogans entonnés par plusieurs dizaines de militants de l’opposition, en majeure partie, de l’ex-parti au pouvoir PDS. Leur objectif, exprimer leur colère contre le chef d’Etat sénégalais, à l’occasion de son séjour Paris, où il présidait depuis lundi matin le groupe consultatif pour le Sénégal.

Plusieurs tambours à la main, les protestataires n’hésitent pas à faire beaucoup de bruits pour se faire entendre par les participants aux différents panels. A tel point que leurs voix résonnent dans tout le quartier. Plus d’une dizaine de CRS ont été dépêchés pour garder un œil sur le mouvement de contestation.

Les critiques des manifestants contre le Président sénégalais sont nombreuses en effet. Comme beaucoup d’autres militants de l’opposition, Jeanne Semedo, coordinatrice du PDS à Paris, lui reproche d’avoir une main-mise sur la justice. Elle estime « injuste l’emprisonnement de Karim Wade », le fils de son prédécesseur, l’ancien Président Abdoulaye Wade, réclamant sa libération immédiate. « Karim n’a rien fait ! Ils n’ont aucune preuve contre lui, alors il doit être libéré », clame la quadragénaire, à la voix qui porte.

« Macky Sall a bafoué les valeurs républicaines »

Même son de cloche pour Hatab Ndiaye, drapeau du Sénégal autour du cou, qui estime que Macky Sall a « bafoué les valeurs républicaines, en manipulant la justice contre Karim Wade. Or, c’est Abdoulaye Wade qui l’a formé, rappelle-t-il. Macky Sall était le premier comptable de Wade, car sous son régime, il a effectué huit ans de gestion. Et en déclarant la valeur de son patrimoine à 8 milliards FCFA, il est très mal placé pour s’en prendre à Karim Wade ».

Amadou Barry, coordinateur du mouvement Bokk Gis Gis, pointe du doigt, pour sa part, le chef d’Etat pour s’être approprié le projet d’Abdoulaye Wade en proposant le plan du Sénégal émergent d’ici 2035. « Tous ces contrats que Macky Sall a signés, Wade les avait déjà signés. Il faut rendre à César ce qui appartient à César. Macky Sall est un Président par accident et tout le monde le sait », selon celui qui est toujours fier d’affirmer qu’il a été un conseiller de l’ancien chef d’Etat.

Loin de se demander qui a fait quoi entre Wade entre Macky Sall, Ousmane Ndiaye, lui, est venu manifester pour réclamer que la région de la Casamance soit développée. Selon lui, « le Président sénégalais doit rapidement se pencher concrètement sur ce dossier. Ça doit être une priorité pour lui ». Macky Sall a promis un pôle de développement en Casamance dans le cadre du PSE. Mais jusqu’à présent aucun chef d’Etat sénégalais n’a eu les capacités de redresser cette région, pourtant riche en ressource naturelle.