Sénégal : le Président Macky Sall récuse le rapport Doing Business

Le rapport Doing Business 2014 de la Banque mondiale sur l’environnement des affaires, avait classé le Sénégal, 178e rang mondial sur 185 pays pour l’année 2013, derrière le Rwanda et le Cap Vert. Le président de République du Sénégal, Macky Sall n’est pas du tout d’accord de ce rapport et marque son indignation à travers une déclaration.

(De notre correspondant à Dakar)

Le gouvernement du Sénégal est en colère contre les rapporteurs de Doing Business. Après que le ministre de la Promotion des Investissements et du Partenariat, Diène Farba Sarr, ait émis des doutes sur la sincérité du rapport, c’est au tour du président de la République Macky Sall de marquer son indignation. « J’ai eu beaucoup de regrets lorsque j’ai lu le dernier rapport Doing Business de la Banque mondiale où véritablement, ce qui a été noté est aux antipodes de l’ambition que j’ai pour ce pays », a déclaré le chef de l’Etat Sénégal. Macky Sall explique que « les dernières mesures d’amélioration du climat des affaires durant le troisième trimestre de l’année 2013 n’ont pas été prises en compte dans le classement du rapport Doing Business 2014. Et ces mesures ont porté sur la suppression de l’autorisation de transaction, l’indicateur de propriété également et l’amélioration de la protection des investisseurs par l’adoption de décrets révisant le Code de procédure civile. Cela a été adopté récemment ».

La fondation Mo Ibrahim sauve le Sénégal

La fondation du milliardaire Mo Ibrahim, classe dans un autre registre le Sénégal parmi les dix pays les plus attractifs en Afrique sub-saharienne. Un classement qui réconforte le Président sénégalais Macky Sall. « Le Forum de Davos qui use de 100 indicateurs dans ses hypothèses de travail et incluant en même temps ceux du Doing Business confirme ce classement », a indiqué le Président Sall, non sans rappeler que Standard and Poors donne une place B+ au Sénégal en le considérant comme un pays stable. Le Financial Times considère le Sénégal aussi comme un des pays africains « les plus sérieux et faisant partie des dix meilleurs en termes d’attractivité-coût ». Il a en outre rappelé que le Sénégal a doublé ses investissements directs étrangers agréés de 166,2 milliards en 2011 à 767,8 milliards en 2012, avec des perspectives meilleures en 2013.

La chute du Sénégal dans le classement du Doing Business 2014 ne surprend guère certains membres du secteur privé national. Baïdy Agne, président du Conseil national du patronat (CNP) a souligné, à l’issue de leur assemblée générale de la semaine dernière, qu’avec la hausse de l’impôt sur les sociétés de 25 % à 30 %, « l’impact négatif sur notre classement dans le Doing Business était prévisible ».