Sénégal : le meeting d’accueil de l’ex-Président Wade interdit

Le meeting du Parti démocratique sénégalais, prévu ce mercredi, sacrant le retour au Sénégal de son leader Me Abdoulaye Wade, ancien Président de la République, a été interdit.

Le meeting du Parti démocratique sénégalais, prévu ce mercredi, sacrant le retour au Sénégal de son leader Me Abdoulaye Wade, ancien Président de la République, a été interdit.

Dans une correspondance adressée au responsable de l’ancien parti au pouvoir, le préfet du département de Dakar, Alyoune Badara Diop, indique que : « Est interdit le meeting programmé par Oumar Sarr, coordonnateur national du PDS, prévu le mercredi 23 avril 2014 de 14h à 19h du rond-point du Boulevard du général De Gaulle à l’angle de la rue 25 de la Médina », écrit l’APS.

Le site indique que la manifestation du PDS présente un risque d’entrave à la libre circulation des personnes et des biens sur un axe routier stratégique. En outre, le préfet évoque le « risque avéré d’infiltration de la manifestation par des individus mal intentionnés », le « risque de transformation du meeting en cortège non autorisé sur la voie publique », sans compter que le responsable parle de « menace de troubles à l’ordre public ».

S’adressant au coordonnateur national du PDS, Oumar Sarr, le préfet l’invite « à surseoir à l’organisation dudit cortège et de le considérer comme manifestation interdite ». Selon l’APS, le préfet a rappelé les dispositions de l’article 96 du Code pénal sur les cortèges, défilés et rassemblements sur la voie publique, pour reprocher au PDS de n’avoir pas satisfait à la « formalité, du reste, substantielle » de la déclaration préalable à l’autorité compétente.

Ancien Président du Sénégal de 2000 à 2012, Abdoulaye s’était retiré en France depuis son éviction par les urnes en mars 2012. Entre-temps, son fils Karim a passé une année en prison et son cas n’est toujours pas élucidé. Ce qui aurait entraîné le retour de Wade.