Sénégal : l’ex-Président bloqué au Maroc, le coup de…Maître Wade ?

Alors qu’il était attendu ce mercredi au Sénégal, l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade, a fait faux bond. Motif avancé : l’ex-dirigeant serait bloqué à l’aéroport de Casablanca au Maroc. Réalité ou stratégie ?

L’ancien Président sénégalais devait arriver ce mercredi à Dakar, où il était très attendu par le peuple et son successeur, Macky Sall. Finalement, son retour après près de deux années d’absence est prévu pour ce vendredi.

Attendu mercredi, Wade bloqué au Maroc…

Le retour de Me Wade, faut-il le souligner, aura cristallisé toutes les attentions. Cela fait pratiquement une semaine que tous les débats tournent autour de ce retour tant annoncé, plusieurs fois reporté. Sauf que cette fois, cela semble la bonne. Son retour attendu ce mercredi est toutefois émaillé de ce qu’on pourrait qualifier de jeu politique entre l’ancien Président du Sénégal Maître Abdoulaye Wade et le nouveau régime avec à sa tête un « fils politique » de l’ancien dirigeant sénégalais, Macky Sall, patron du parti Alliance pour la République (APR), qui vient de boucler deux ans à la tête du pays : Abdoulaye Wade serait bloqué à l’aéroport Mohammed VI de Casablanca.

…Ses partisans accusent les autorités sénégalaises

Abdoulaye Wade est en effet bloqué au Maroc, et tous ceux qui l’attendaient ont été faussés. Depuis ses militants, à ses sympathisants, en passant par le nouveau régime qui avait mobilisé les forces de sécurité en grand nombre aux abords de l’aéroport Léopold Sédar Senghor où devait atterrir le jet privé de Me Wade. C’est d’ailleurs dans ce contexte sécuritaire que le meeting d’accueil prévu ce mercredi par le Parti démocratique sénégalais (PDS) de Me Wade a été interdit par le préfet de Dakar qui évoquait une « menace à l’ordre public ». Toutefois, ses militants accusent le nouveau régime d’avoir bloqué exprès Me Wade au Maroc. Ce que le camp de Macky Sall rejette en bloc.

Deux ans après, « aucune promesse tenue » par Macky Sall

Aujourd’hui, Wade débarque au moment où un vent de mécontentement souffle sur un Sénégal qui avait espoir en Macky Sall, lorsqu’il le créditait de ses suffrages un 25 mars de l’An 2012. Deux ans après, « aucune promesse tenue. Que ça soit le carburant que Macky Sall disait anormal qu’il soit plus cher au Sénégal qu’au Mali, alors que ce pays vient se ravitailler chez nous. Idem pour les denrées de première nécessité dont les prix n’ont pas baissé. Le prix du lait a augmenté, le prix riz a baissé de 10% seulement, alors qu’il coûte trois fois plus cher que sous le régime de Diouf (Abdou Diouf, ancien Président du Sénégal, ndlr). L’huile, le sucre ont très peu baissé, moins de 10%, pour tout le reste des denrées, les prix n’ont pas baissé comme promis par Macky Sall », confie Bassirou Ndiaye, mécanicien.

Me Wade fait actuellement le buzz au Sénégal

Abdoulaye Wade, dont le fils Karim est actuellement en prison depuis plus d’un an, poursuivi qu’il est pour enrichissement illicite, effectue son retour dans un contexte qui lui est vraisemblablement favorable, avec notamment ce vent de mécontentement, mais aussi et surtout, ce coup du blocage à Casablanca, qui, avéré ou non, est perçu par le commun des Sénégalais comme une injustice de la part des autorités qui tremblent déjà face à ce retour de cette bête politique qu’est Wade, dont les manifestations inhérentes à son retour ont été interdites. Au Sénégal, on ne parle plus que de lui. Me Wade fait actuellement le buzz !