Sculpteur d’âme

Tafsir Momaye Gueye est un sculpteur sénégalais. Un vrai sculpteur, de ceux qui donnent une âme aux matières qu’ils travaillent. Et un corps aux objets qu’ils font naître.

Tafsir Momaye Gaye accouche de ses créatures sculptées dans son atelier de Dakar. Le site le présente, expose son travail et ses sculptures. Il énumère aussi ses expositions. Car le sculpteur travaille avec régularité. Et passion. Il dit appréhender chaque fois la sculpture qu’il s’apprête à faire dès lors qu’il se retrouve face à la matière qu’il va travailler.  » Elle est prisonnière, je la libère « . Le travail et l’art comme une vraie délivrance.

Accouchement de beauté

Pierre ou bois brut inspirent notre sculpteur. Mais c’est surtout la seconde matière que privilégie l’artiste. C’est en Casamance qu’il choisit son bois, du bois de veine. Une sorte d’acajou du pays. C’est alors que l’inspiration le saisit. A l’aide de son herminette, il taille directement dans le bois et peu à peu l’oeuvre se dévoile de la masse. Lorsqu’elle s’est totalement révélée, Tafsir Momaye Gueye la polit avec une lime et achève le travail au papier de verre.

Formé à l’Ecole Nationale des Beaux-arts au Sénégal, notre sculpteur a fait un beau parcours. En 1986, il est le lauréat du prix de l’Enfance décerné par l’Unicef. En 1990, il gagne le Concours Interafricain pour l’Aménagement de la place de Soweto à Dakar et réalise la  » lutte pour la libération « , un monument en bronze. En 1998, il remporte le prix du public au salon des arts plastiques du Maine. Il faut dire que son travail est émouvant. Ses sculptures sont incroyablement belles. Et changeantes. Elles évoluent sous notre oeil curieux et s’éveillent. Les courbes sont fines et sensuelles. Une sorte de magie sculptée.

Voir le site.