Rwanda : l’affaire Kabuye pourrait améliorer les relations entre Paris et Kigali

L’arrestation et l’extradition en France, mercredi, de Rose Kabuye, chef du protocole rwandais, pourrait permettre, selon le président Paul Kagame, de « crever l’abcès » qui bloque toute réconciliation entre les deux pays, indique TV5. Mme Kabuye, arrêtée le 9 novembre en Allemagne, était visée par l’un des neuf mandats d’arrêt lancés en novembre 2006 contre les proches de Kagame. Ils sont soupçonnés d’avoir participé à l’attentat en avril 1994 contre l’avion du président rwandais Juvénal Habyarimana.