RFO consacre une semaine au Burkina Faso

La semaine du 8 au 13 mai 2000 a été largement consacrée au Burkina Faso sur les antennes du Réseau France Outremer (RFO Sat), dans le cadre d’une collaboration régulière entre cette chaîne publique française et les télévisions du Sud.

Toute la semaine, RFO Sat a diffusé chaque jour à 20h40 (heure française) les vingt minutes d’actualité nationale composant le  » Journal  » de la télévision nationale du Burkina Faso. Cette diffusion concernant de nombreuses régions du monde, et en particulier l’Europe, a représenté une première : pour une fois, c’était l’Afrique, directement, qui parlait de l’Afrique à la terre entière.

Le samedi 13 mai, à partir de 21h00, une nuit thématique composée de programmes issus, en totalité, de la télévision du Burkina Faso, permit également de donner un coup de projecteur à ce pays, en donnant les moyens aux burkinabés eux-mêmes de faire découvrir leur pays aux téléspectateurs francophones.

Première escale à 21h00 dans le village de Sabou où le crocodile, considéré comme un animal sacré, vit parmi les maisons au milieu des habitants. Puis découverte de l’architecture originale des Gurunsi, l’un des soixante groupes ethniques du Burkina. Mise en exergue ensuite du rôle des chameliers, messagers du désert, pour faire circuler l’information sanitaire, grâce à une initiative du PROMACO, programme de lutte contre le SIDA. A 22h30, l’antenne est ouverte au FESPACO, Festival international du Cinéma de Ouagadougou, qui est sans doute le Festival de cinéma le plus important du continent africain. Puis fête traditionnelle annuelle à Bobo-Dioulasso… Avant qu’à minuit la musique commence à résonner pour que la nuit se termine en beauté !

Belle initiative de RFO Sat, cette semaine du Burkina Faso était une invitation au voyage et une incitation à découvrir le charme d’un pays riche de ses diversités, de son ouverture sur le monde moderne, comme de la diversité de ses héritages traditionnels. La réussite de cette programmation tenait à la simplicité de sa conception : laisser les programmes burkinabés dire la réalité de ce pays haut en couleurs. Le pari a été largement tenu.