RDC : tentative d’arrestation du défenseur des droits de l’Homme Firmin Yangambi

Firmin Yangambi

L’activiste et défenseur des droits de l’Homme Firmin Yangambi vient d’échapper à un tentative d’arrestation, ce 18 janvier, alors qu’il animait une conférence-débat autour du thème « Quel avenir pour la République Démocratique du Congo ».

D’après plusieurs témoignages, l’incident s’est produit dans l’après-midi  de ce samedi 18 janvier 2020, dans la ville de Kisangani. Des policiers se sont présentés dans la salle qui abritait cette conférence de Maitre Firmin Yangambi, qui répondait à la question de savoir « Quel avenir pour la République Démocratique du Congo ».

Le maître de conférence a échappé à l’arrestation grâce aux participants qui se sont opposés aux éléments de la police qui tenaient à étouffer cette manifestation et au besoin procéder à l’arrestation de Me Yangambi.

« Tentative de mon arrestation en pleine salle de conférence par la police à Kisangani pour m’empêcher d’échanger avec les compatriotes désireux de parler Congo. Je mets en garde ce régime. L’oppression ne passera plus. Nous exercerons notre droit à la légitime défense. Etat de Droit », a-t-il alerté sur son compte twitter

Cette tentative d’arrestation du défenseur des droits de l’Homme a suscité plusieurs réactions de la part des Congolais qui n’ont pas oublié les répressions et arrestations dont ils ont été victimes sous le régime de Joseph Kabila.

Pour rappel, Maitre Firmin Yangambi a purgé près de dix en prison à la maison d’arrêt de Makala, dans la capitale congolaise. Il était reconnu coupable dans une affaire d’organisation d’un mouvement insurrectionnel dans la ville de Kisangani. C’est en mars 2019 qu’il a été gracié par le nouveau président de la RDC, Félix Tshisékedi.