RDC : le maire de Badundu incarcéré à la suite d’une tentative de vol de ciment et de tôles

Depuis ce vendredi 17 juillet 2020, le maire de la ville de Bandundu, dans le Kwilu, Ephrem Kinda, est mis aux arrêts. Motif, l’élu local a tenté de subtiliser des sacs de ciment et des feuilles de tôles, mais le jeu a été découvert.

200 sacs de ciments, des feuilles de tôles, voilà la cause de l’interpellation d’Ephrem Kinda, maire de la ville de Bandundu, chef-lieu de la province du Kwilu. En effet, l’élu local a été surpris dans sa tentative de détourner ce matériel offert par le vice-premier ministre et ministre des ITPR, Willy Ngoopos, pour la finition des travaux de construction du marché central de Bandundu dont l’inauguration avait eu lieu le 21 novembre 2019. Cette tentative a pu être déjouée grâce à la vigilance des populations qui se sont opposées au déplacement du matériel.

C’est à la suite de cela que le maire mis en cause a été convoqué au parquet général du Kwilu d’où il a été conduit à la prison du cinquantenaire. Il faut rappeler que le maire de Bandundu n’en est pas à son premier forfait. Pour avoir vendu un domaine de l’Etat, il avait déjà fait, en mars dernier, l’objet d’une suspension de trois mois par le gouverneur du Kwilu.

Sa mise aux arrêts pour ce nouvel acte répréhensible intervient alors que la RDC est agitée par une lutte contre la corruption qui, apparemment, n’épargne ni les responsables au plus haut sommet de l’Etat ni au niveau local. Le procès de l’ex-tout puissant directeur de Cabinet du Président Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, dont une nouvelle étape doit s’ouvrir le 24 juillet prochain, est encore frais dans tous les esprits.