RDC : évasion d’envergure à la prison de Matadi

Evasion de la prison de Matadi
Evasion de la prison de Matadi

Ils sont au total 189 prisonniers à avoir pris la poudre d’escampette à travers une évasion spectaculaire, intervenue dans la nuit de vendredi à samedi, dans la prison de Matadi, en République Démocratique du Congo.

Nouvelle évasion en République Démocratique du Congo, plus précisément dans la province du Kongo Central, où des prisonniers ont saisi l’opportunité d’une attaque armée pour s’évader. L’assaut, qui a eu lieu durant la nuit de vendredi à samedi, a permis à quelque 189 détenus de prendre la fuite, selon une information donnée par les autorités congolaises, ce dimanche 21 novembre.

Selon Apolline Longo, directrice de la prison de Matadi, « deux hommes en tenue civile et armés se sont présentés devant la porte principale extérieure et sont parvenus à désarmer les éléments de la police qui s’y trouvaient en leur arrachant 2 armes… C’est ainsi qu’ils sont rentrés dans l’enceinte de la prison sous un crépitement de balles, ils ont semé le désordre et ouvert les portes de la prison », a-t-elle précisé à Anadolu.

« Voilà ce qui a occasionné la fuite d’un grand nombre de prisonniers… Nous avions 734 prisonniers, mais il n’en nous reste que 545. Donc 189 sont introuvables. Ils se sont enfuis », a-t-elle poursuivi. Il s’agit, pour beaucoup d’entre les prisonniers qui ont pris la fuite, « de criminels et violeurs déjà condamnés », a précisé la directrice de la prison de Matadi à l’agence de presse.

Les évasions de prisonniers sont très récurrentes en RDC. La dernière en date, beaucoup plus spectaculaire que celle de vendredi, remonte au 20 octobre 2020, alors que l’attaque d’un groupe armé contre la prison de Beni Kangbayi avait débouché sur l’évasion de près de 1 000 détenus dont des rebelles ADF et Maï-Maï. En juin 2017, une autre évasion avait aussi eu lieu dans ce pays d’Afrique Centrale.

Pour cette dernière évasion, plus de 900 détenus auraient été libérés lors de l’attaque de la prison Kangwayi, dans la ville de Beni. Par ailleurs onze personnes, dont huit membres des forces de l’ordre, ont été tuées dans cet assaut meurtrier. De même, une évasion de 301 prisonniers de la prison centrale de Bukavu, en 2014, avait coûté la vie à deux militaires commis à la garde et deux détenus qui tentaient de s’évader.

A lire : RDC : évasion spectaculaire à la prison de Beni Kangbayi très tôt ce matin