RDC : Dadju vole au secours des femmes victimes de violences sexuelles et de mutilations génitales


Lecture 2 min.
Dadju
Dadju

L’association « Give Back Charity » de Dadju porte déjà des fruits. Plus de 91 000 dollars américains ont été récoltés pour le compte de la fondation et de l’hôpital Panzi du docteur Denis Mukwege, l’homme qui répare les femmes victimes de violences sexuelles et/ou de mutilations génitales.

C’est à travers une lettre en date du 10 mars dernier que le docteur Denis Mukwege, connu pour son action dans l’assistance des femmes victimes de violences sexuelles et/ou de mutilations génitales, par ailleurs Nobel de la paix 2018, a remercié Dadju pour la collecte de fonds qu’il a réalisée pour appuyer la fondation et l’hôpital Panzi qu’il dirige. « Grâce à toi, nous avons levé plus de 91 000 dollars pour la fondation et l’hôpital Panzi », a écrit le gynécologue connu pour être « l’homme qui répare les femmes ».

Cette collecte de fonds a été organisée dans le cadre de l’association « Give Back Charity », lancée en novembre 2019, par Dadju, en partenariat avec Joss Mundele et Nasser Ghivalla, avec l’appui de Denis Mukwege. Découlant de la chanson « Muasi ya Congo » de Dadju, l’association s’est donné comme premier objectif de soutenir les femmes victimes de violences sexuelles en RDC. « Si cela ne tenait qu’à moi, j’aimerais associer tout l’univers. Mais pour faire le premier pas, je me suis tourné vers le Congo (…) Si je peux aider, ne serait-ce qu’une personne qui va se le rappeler, qui va grandir et qui va essayer de devenir une autre personne, je me sentirais bien », avait déclaré le chanteur.

Avec la somme qu’elle vient de collecter pour le compte de la fondation Panzi, « Give Back Charity » pose un premier pas dans l’atteinte de son principal objectif. De son côté, Denis Mukwege, célèbre pour avoir sauvé environ 50 000 femmes victimes de mutations génitales ou de violences sexuelles, apprécie cette aide à sa juste valeur. « Tous les profits serviront directement à aider à reconstruire les vies des survivantes de violences sexuelles, et nous sommes vraiment reconnaissants de te compter parmi nos partenaires dans ce combat. Merci ! », a-t-il rassuré, dans sa lettre.

A lire : Denis Mukwege, l’homme qui répare les femmes, prix Nobel de la paix

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter