RDC : colère après la mort de plus de 30 personnes dans un naufrage

Plus de 30 personnes sont mortes dans le naufrage d’un bateau sur le fleuve Congo, dans le nord de la République démocratique du Congo (RDC). Des jeunes en colère ont incendié des bâtiments publics.

Un nouveau naufrage meurtrier a eu lieu sur le fleuve Congo, au nord de la République démocratique du Congo (RDC). Au moins 30 personnes sont mortes noyées, lundi dernier, dans le naufrage d’un bateau au niveau du village de Yakusu II, à 35 kilomètres au nord de Kisangani, rapporte Le Figaro. L’accident a provoqué la colère de jeunes qui ont incendié des bâtiments officiels.

« 105 rescapés »

« On compte 105 rescapés et on a repêché 30 corps. Les recherches continuent », a indiqué le porte-parole du gouverneur provincial, Monulphe Bosso. « Au départ, à Kisangani, le bateau avait embarqué 39 personnes, selon le manifeste présenté aux autorités compétentes. C’était peut-être pour tromper la vigilance des services fluviaux (…), car sur la route, ils ont pris d’autres passagers », a-t-il poursuivi. « Ils ont embarqué beaucoup plus de gens, (…) le bateau était plein de marchandises et bondé de gens au-dessus. Ils ont heurté une roche », le bateau a ensuite coulé, rapporte Monulphe Bosso.

Emeutes

Des scènes d’émeutes ont suivi l’accident. « Ils ont incendié les bureaux du commissariat fluvial et de la force navale. C’étaient des jeunes gens en colère parce qu’ils ont perdu des membres de leur famille, et ils disent que ces gens (les autorités) ne sont pas rigoureux dans ce qu’ils font » pour préserver la sécurité, a conclu la même source.

Les accidents de ce type sont fréquents en RDC. Les bateaux de transport sont la plupart du temps surchargés en hommes et marchandises et d’une grande vétusté. Les embarcations sont dépourvues de gilets ou autres canaux de sauvetage, alors que la plupart des gens ne savent pas nager.