RDC : 9 pêcheurs congolais arrêtés par des militaires rwandais

Ce mardi 24 juin, la nouvelle dynamique de la société civile d’Idjwi a dénoncé l’arrestation de neuf pêcheurs congolais par des militaires rwandais, dans la nuit du jeudi au vendredi, sur le lac Kivu.

Les relations entre la RDC et le Rwanda reste tendues. En effet, mardi, la nouvelle dynamique de la société civile d’Idjwi au Sud-Kivu s’est exprimée sur l’arrestation des neuf pêcheurs congolais, sur le lac Kivu, par des militaires rwandais. Les soldats leur ont aussi confisqué 45 filets et trois moteurs de pirogue. Deux jours plus tôt, ces mêmes militaires avaient déjà ravi huit filets dans la piste de Maganga, à Idjwi Nord, a ajouté la nouvelle dynamique de la société civile.

Le colonel Kayumba, le commandant des forces navales de la RDC, affirme être au courant de « toutes les opérations qui se passent au niveau du lac ». « Quand on nous informe qu’ils sont traqués, attaqués, nous organisons parfois des patrouilles d’une façon extraordinaire par rapport à leurs activités. Alors, quant à dire que nous les abandonnons, non. On ne les abandonne pas, nous les sécurisons », a déclaré le colonel Kayumba.

Cette déclaration est en quelque sorte une réponse à la société civile, qui avait estimé que les pêcheurs congolais étaient abandonnés à la merci des forces étrangères, rapporte Radio Okapi. Le colonel Kayumba a tout de même admis que son armée n’était pas en mesure « d’aller sécuriser tous les pêcheurs congolais en dehors de l’espace liquide », déclarant que « ça, c’est un incident diplomatique. Les Rwandais peuvent venir, qu’ils violent notre espace liquide, c’est autre chose. Vous vous rappelez un moment, on faisait même des patrouilles pour boucler ces gens, les voleurs. Ça fait un bout de temps qu’on ne sent plus ces gens dans notre espace liquide. Il y a des limites connues, ils le savent eux-mêmes »