Quatrième cas d’Ebola au Mali

Après la fillette de 2 ans décédée d’Ebola, un autre Guinéen mort et rapatrié chez lui, un infirmier d’une clinique emporté ce mardi, un autre personnel soignant aurait été mis en quarantaine au Mali.

Le virus Ebola n’a pas encore quitté le territoire malien, contrairement à ce qui a été retenu jusqu’ici, après le décès de la petite fille de deux ans, le 24 octobre dernier, alors qu’elle provenait de la Guinée. En effet, le gouvernement malien a confirmé, mardi soir, un deuxième cas de fièvre Ebola dans le pays.

Un professionnel de santé avait indiqué que le nouveau cas concernait un infirmier de la clinique Pasteur, qui est décédé mardi soir. Des responsables sanitaires et des diplomates ont précisé que l’infirmier a été en contact avec un homme venu de Guinée, et qui est mort au Mali, en fin octobre, lors qu’il était soigné à la clinique. Il présentait des symptômes de la fièvre hémorragique Ebola. Son corps a été rapatrié en Guinée sans qu’il ne soit soumis à un test d’Ebola.

Indiquant qu’une clinique de la capitale avait été placée en quarantaine, le ministre de l’Information, Mahamadou Camara, sans donner d’autres précisions, a dit sur Twitter que « des mesures préventives » sont prises ». De son côté, responsable médical sous le couvert de l’anonymat a confié qu’un autre professionnel de santé de la clinique Pasteur est malade et a été placé en quarantaine.

Si ce dernier cas e confirme, il portera à quatre le nombre de personnes infectées par la maladie à fièvre Ebola, après la fillette de deux ans, le Guinéen décédé, les deux infirmiers, dont un est mort mardi.