Prévenir les conflits sociaux au Gabon

Sous l’initiative des autorités gabonaises, un atelier de formation sur le dialogue social et les techniques de négociation s’est ouvert ce jeudi à l’hôtel La?co de Libreville. Le Gabon connaît, depuis quelques mois, une succession de conflits sociaux durs, dans les secteurs de la santé et de l’éducation en particulier. Responsables d’administrations, d’organisations professionnelles et patrons sont venus nombreux pour trouver des idées leur permettant de mieux gérer ces tensions.

Notre correspondant au Gabon

L’atelier qui se tient jusquvise la sensibilisation des acteurs sur l’importance du dialogue social et le renforcement des capacités des partenaires sociaux dans la pratique du dialogue social, pour une mise en place d’un cadre adéquat de concertation dans le pays. «Il s’agira également pour les participants d’examiner l’avant-projet de la Charte sur le dialogue social», a précisé Jean Norbert Diramba, ministre délégué auprès du ministre du Travail et de l’emploi. «Le Gabon est confronté à une crise sociale marquée par de nombreux conflits collectifs, tant dans le secteur public que privé (…). Cet atelier nous permettra de fixer les idées et d’améliorer les débats afin de sortir le Gabon des conflits sociaux», a-t-il poursuivi.

«Il faut trouver des idées afin de réguler les relations professionnelles et prévenir les conflits sociaux», a déclaré pour sa part Pierre Claver Nzeyimana, représentant sous-régional du bureau international du travail (BIT). Plus d’une cinquantaine de participants, représentants les administrations, les organisations professionnelles, les employeurs et les travailleurs des secteurs publics et privés prennent part à cet atelier qui prendra fin samedi prochain.