Présidentielle au Nigeria : la victoire de Muhammadu Buhari proclamée

Alors que les résultats définitifs n’ont pas encore été annoncés, le parti d’opposition All Progressive Congress (APC) a proclamé, ce mardi, la victoire de Muhammadu Buhari, son candidat à l’élection présidentielle au Nigeria, face au Président sortant Goodluck Jonathan.

L’opposition prend les devants. Alors que les résultats définitifs n’ont pas encore été annoncés, le parti d’opposition All Progressive Congress (APC) a proclamé, ce mardi 31 mars 2015, la victoire de Muhammadu Buhari, son candidat à l’élection présidentielle au Nigeria, face au Président sortant Goodluck Jonathan, rapporte Reuters.

« L’histoire est en marche », a déclaré le porte-parole de l’APC, Lai Mohammed, ajoutant que « c’est la première fois au Nigeria qu’un gouvernement sortant sera chassé du pouvoir par les urnes en recourant uniquement à des moyens démocratiques » . Selon lui, l’APC n’avait aucune raison de penser que le Président sortant Goodluck Jonathan ne reconnaîtrait pas sa défaite.

En attendant, le dépouillement des élections de samedi et dimanche est toujours en cours. Dans le pays, la tension est vive. On craint en effet de nouvelles violences à l’annonce des résultats définitifs du premier tour de la Présidentielle. Pour le moment, Muhammudu Buhari est donné favori du scrutin. Il a pris une nette avance grâce au vote massif en sa faveur dans le nord du pays, d’où il est originaire. La région du nord du Nigeria est toujours sous la coupe de Boko Haram, qui y a mené des attaques sanglantes. Le groupe terroriste continue d’ailleurs d’y semer la terreur. Il a tué depuis 2009, près de 14 000 personnes, sous le regard impuissant des autorités nigérianes.

Pour l’heure, tous les regards sont tournés vers la Présidentielle. Mais un décompte de Reuters portant sur le dépouillement dans 34 des 36 Etats du pays crédite Buhari de 14,6 millions de voix contre 11,3 au chef de l’Etat sortant.