Près de 6000 fonctionnaires fantômes au Gabon

Dans le cadre du processus de l’audit des effectifs de la fonction publique gabonaise, sur un effectif de 70 960 agents publics, 63 212 agents seulement ont été recensés.

La confrontation des informations recueillies dans le fichier solde selon le gouvernement fait ressortir un effectif de 7748 agents non recensés dont 5683 seraient des fonctionnaires fantômes.

Selon un communiqué du gouvernement, les fonctionnaires recevront paiement de leurs salaires de février par bons de caisse à retirer dans les services du ministère du budget et de la fonction publique, sur présentation des pièces justifiant l’exercice effectif d’une activité d’intérêt publique à laquelle ils ont été affectés par une autorité compétente.

Ceux qui ne retireront par leurs bons de caisse de février seront radiés du fichier de la fonction publique et traduits en justice, s’il est établi qu’ils ont été jusque-là indûment payés, a averti le gouvernement qui a annoncé par ailleurs que l’Etat pourrait réaliser des économies mensuelles de l’ordre de 2,1 milliards de francs CFA, soit 25,2 milliards de francs par an.

L’opération de recensement des agents de l’Etat lancée au mois de décembre par les nouvelles autorités du pays viserait, entre autres, la promotion de la performance dans l’administration publique gabonaise et la maîtrise du fichier de la fonction publique