Pesante attente en Côte d’Ivoire

La proclamation des résultats du second tour de l’élection présidentielle ivoirienne – un duel entre le président sortant Laurent Gbagbo et l’ancien Premier ministre Alassane Ouattara -, n’a toujours pas commencé en Côte d’Ivoire. Selon les partisans de Ouattara, il serait sorti victorieux des urnes alors que le camp présidentiel compte contester les résultats à propos desquels la rumeur enfle tandis que les médias publics restent muets.

La tension est à son comble. Les Ivoiriens attendent dans l’inquiétude et dans un flot de rumeurs depuis 10h (GMT, heure locale) la publication des autres résultats du second tour de la présidentielle en Côte d’Ivoire. Il oppose le président sortant Laurent Gbagbo et le chef du Rassemblement des républicains, Alassane Ouattara, candidat du Rassemblement des houphouétistes pour la paix (RHDP).

La radio publique nationale diffuse ses programmes habituels et de la musique depuis ce matin alors que les Abidjanais sont tous chez eux. Les quelques commerçants et transporteurs qui ont tenté de reprendre leur activité normalement s’en sont rendus compte dans la matinée, expliquaient quelques uns d’entre eux sur les antennes de Radio Côte d’Ivoire. Quant à la télévision publique qui devrait retransmettre la publication des résultats, elle a été priée de quitter le siège de la Commission électorale indépendante (CEI) aux environs de 9h (GMT, heure locale). L’équipe de la télévision ivoirienne, RTI, avait aménagé un stand dans les jardins de la CEI dans l’objectif de communiquer progressivement les résultats. Quelques heures plus tard, ce sera au tour des autres journalistes de se voir refuser l’accès de la CEI qui a annulé la conférence de presse qui devait se tenir dans la matinée.

La direction de campagne du RHDP s’est également fait écho du départ forcé des journalistes. Son porte-parole Mabri Toikeuse, qui a rencontré ce mardi la presse, a déclaré que l’ensemble les procès-verbaux du scrutin sont en possession de la Commission électorale, des institutions impliquées dans le processus électoral et des candidats. Le RHDP affirme que son candidat serait sorti victorieux des urnes. « La victoire ne nous échappera pas et la Côte d’Ivoire d’Houphouët Boigny va renaître dans les toutes prochaines heures», a déclaré Mabri Toikeuse.

Gbagbo veut confisquer le pouvoir selon le RHDP

Selon le représentant du RHDP, le Président Gbagbo serait dans une logique de confiscation du pouvoir. « Nous observons que M. Laurent Ggagbo est dans une logique d’empêchement de la Commission électorale d’annoncer les résultats centralisés et il est donc dans une logique de confiscation du pouvoir » qui va « conduire le pays à nouveau dans le chaos ».

Dans le camp présidentiel, Pascal Affi Nguessan, le directeur de campagne du président sortant Laurent Gbagbo a déclaré lundi soir lors d’une conférence de presse à Abidjan que son candidat avait l’avantage : «Au regard des chiffres en notre possession, Laurent Gbagbo ne peut pas perdre ces élections». Il a dénoncé un « hold-up électoral » du camp de Ouattara, et indiqué que La majorité présidentielle (LMP) contesterait les résultats, notamment dans quatre régions du Nord du pays. Dans les villes de Man, Bouaké, Biankouman, Korhogo, Bouaflé, Kouibli, Soubré, des cas de graves d’irrégularités auraient également été constatées, occasionnant la mort d’un représentant de sa formation à Korhogo. Le porte-parole de Laurent Gbagbo réclame de ce fait l’annulation du vote dans les localités concernées.

La tension est à son comble malgré les appels au calme lancés par le Premier ministre Guillaume Soro et le Représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Côte d’Ivoire, Young-Jin Choi. Ce dernier a estimé que le scrutin, qui a enregistré un taux de participation d’environ 70% ce dimanche, a été « globalement démocratique ». Les résultats partiels communiqués lundi donnent Alassane Ouattara victorieux au sein de la diaspora avec 60% des suffrages exprimés. La CEI doit légalement communiquer les chiffres du scrutin au plus tard ce mercredi.